Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

<< < 200 210 220 230 231 232

795

795
795
par igor deperraz

Voir les commentaires

Affronter les quartiers et non les changer..

Le recrutement à profil, dans les établissements scolaires,  est une idée qui fait son chemin. Ouvert  aujourd’hui ‘hui pour les établissements sensibles ,il pourrait être amené à se généraliser dans les années à venir .Engager du personnel pour une durée de 5 ans ,après un entretien sur les motivations du candidat est susceptible d’améliorer la qualité de l’enseignement et la stabilité des équipes pédagogiques, c’est du moins ce que pensent ses promoteurs .Il y a pourtant ,au-delà du débat incontournable  sur les acquis ou les avantages des fonctionnaires ,une dérive ultralibérale qui loin de favoriser l’expression ,la motivation des enseignants renforcera la ghettoïsation des « quartiers mal acquis ».Dans ce type de fonctionnement le choix du candidat  ,par l’autorité hiérarchique devra répondre au Droit commun . La parité homme- femme ; la non discrimination en fonction de son origine raciale réduiront de fait le champ des possibles .Envisager un recrutement  ou les » hommes » seraient majoritaires dans les établissements musclerait le discours pédagogique mais aussi renforcerait l’idée insoutenable de la domination masculine. Surreprésenter les personnels d’origine étrangère aurait le même effet en termes de mixité sociale. Les primes donnant une plus value sur les lieux d’exercice réputés  difficiles entraineront un afflux de professeures (s)économiquement faibles. Ce modèle renforcera un « monde pour soi »tourné sur lui-même L’ensemble de ces dispositifs portent tous l’accent sur le rôle prépondérant  de  l’école dans le règlement des difficultés des quartiers .Que pourront faire ces équipes de » mercenaires »dans des endroits, ou sont absents, trop souvent les services de proximité, les transports, la propreté des espaces commun. Donner du sens, à l’éducation, aux livres à la culture c’est avant tout se projeter dans un Avenir commun .Sélectionner le personnel  pour affronter une difficulté n’est pas changer cette difficulté mais bien l’affronter. Il n’est pas certain que cette méthode produise les effets que l’on attend …igor deperraz

Voir les commentaires

La fracture linguale….

 

Les Universités françaises ,depuis leur autonomie, doivent faire face au marché concurrentielle de la formation dans l’espace Européen .L’offre de formation mais aussi la recherche de professeurs amènent de plus en plus d’Universités à dispenser leurs enseignements en Anglais .Soit que  les professeurs ou les contractuels ne maîtrisent  pas la langue française ,soit que les étudiants viennent de pays étrangers .La loi Toubon du 4 août 1994 avait introduit  l’ obligation de traduire les documents écrits dans la langue d oïl mais, devant la mondialisation des savoirs cette loi  apparaît aujourd’ hui en porte à faux  avec les exigences du marché ou plus simplement les ambitions du ministère de l’éducation nationale .Etre présent sur la scène international ;proposer  une offre visible ,accessible ,attirer les meilleurs chercheurs . est manifestement emporté par la volonté de bien faire.

Pour autant, peut on se laisser voler la vedette, pour reprendre une expression bien française..En d’autres termes, doit on comme au Québec lutter contre ou doit on comme dans les pays du Nord se bilinguer .En entrant par la petite porte,l’anglais s’est imposé dans l’enseignement primaire .écrasant l’allemand ,l’italien, l’arabe et pour finir dans le secondaire a relégué le Russe au mines de sel .Cette fulgurante ascension a été de paire avec le succès des séries télévise desperate housewives ou par l’explosion des célèbres fast food.Cette évolution amène donc les responsables de formation à proposer un enseignement dans une langue universelle pour un public universel..

Après la fracture sociale, la fracture linguale.,Apres le latin et les mathématiques, le bilinguisme.

Dispenser et recevoir  un cours de philosophie en anglais impose une parfaite maîtrise des concepts. L’enseignement de l’anglais nécessitera pour satisfaire à l’égalité relative des chances une place prépondérante dans l’apprentissage des savoirs et à terme l’oralisation du français .Tout comme le breton, le basque, il rejoindra le corpus des langues folkloriques. Doit on donner une réponse dans ce long processus qui aura vu l’ordonnance de viller-cotterets du 15 août 1539 à la loi Toubon du 4 août 1994.Peut on même donner une réponse lorsque tout nous échappe même notre langue.    igor deperraz

Voir les commentaires

 La note bleue

Les notes à l’école primaire n’ont aucune incidence sur les apprentissages fondamentaux des petits de l’Homme.

Apprendre à penser, lire ou compter sont libres de droit .Ces compétences ne relèvent pas d’une compétition entre les membres d 'une même classe d’age .Elles sont de  la compétence de l'Etre. L’école élémentaire n’a pas pour  mission de faire le tri entre les forts en thème et les autres .Elle institue au sens propre des notions d’universelle dans la pensée en devenir. Traverser ces apprentissages, c’est avant tout trouver sa  propre motivation et Partager sa destinée avec les autres .Dans une échelle de un à dix ; le meilleur est celui qui a 10. Si l’on appliquait la même échelle pour mesurer celui qui fait le mieux la vaisselle,on s’ apercevrait rapidement qu’un tel système n’apporte rien à la qualité du nettoyage .On n’ apprend pas à l’école primaire pour se mesurer aux autres mais on apprend parce que on » Est « .C’est une des grandes avancées de la connaissance de l’Homme posée et développée par Descartes.

Dans ce débat récurrent qui met dos à dos les pour ,les contres ,dans une dimension émotionnelle et politique  ,nul besoin de se formaliser  ,les notes ,qu’elles existent ou pas ne changent  en rien les apprentissages .Elles peuvent stigmatiser ,renforcer la domination des uns ou des autres mais en rien modifier la motivation d’élévation de l’élève .Tout est une question de mesure de tempérance .L’idée de mettre les trois smiley  n’est pas mauvaise en soi ,elle reprend  les essais successifs de notation mise en place depuis trente ans .Lettres A,B,C ou acquis ,les couleurs …Supprimer les notes à l’école primaire relève plus de la liberté pédagogique de chaque professeur que de la décision arbitraire administrative . C’est avant tout cela qu’il faut préserver et garder La liberté d’enseigner et de transmettre dans le respect des programmes..

La suppression de la compétition à l’école entraînera la vacuité de la notation. .

L’apprentissage de la coopération  et l’émulation dans le partage  reléguera naturellement la notation actuelle aux enfers des bibliothèques des bonnes attentions .En attendant la note bleue ou   blue note ….igor deperraz 

Voir les commentaires

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Hébergé par Overblog