Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Année 2012

L’année 2012

Il est de coutume en cette fin d’année de faire un tout d’horizon chronologique des évènements qui ont marqué l’année et de choisir dans cette liste cosmopolite le fait marquant de 2012.

Le fait que je retiendrais est certainement la succession d’enlèvements de compatriotes français au Mali. Ces faits marquent durablement la perte d’influence politique au niveau international de la diplomatie française et plus durablement l’impuissance de notre puissance coloniale devant la montée des pays émergents.

L’opinion française et la Presse ont anticipé cette perte de pouvoir en oubliant tout simplement le nom des otages français actuellement retenus par AQMI ou ses franchisés.

Aucun portrait sur l’hôtel de ville de Paris en attente d’être décroché, aucun nom répété à l’infini sur les ondes ! Pourtant si l’on lit cette liste qui date de plus de  20 ans, on peut dire : « cette personne fut otage et pour la majorité d’entre elles, leur vie fut sauve ». Carton, Fontaine, Kauffman, Seurat, Coudari, Sontag, Rochot, Hansen, Auque, Normandin.

Aujourd’hui, qui connait le nom d’un otage français ? Même le Président de la République oublie de les nommer « Nous sommes chaque jour mobilisés pour la libération de nos otages »et de rajouter « il est temps que vous les libériez »

Les noms propres ont laissé la place aux noms communs, le « les » anticipe les futurs enlèvements. La France ne peut plus rien pour ses compatriotes à l’étranger, sa toute-puissance coloniale s’en est allée, laissant derrière elle ses compatriotes, seuls face à leurs ravisseurs.

2012 marquera un tournant décisif dans l’idée que se font les Français d’eux-mêmes. Dans leur rapport avec le Monde qui les entoure et les submerge, « la France “redevient plus modestement ‘la France’.

Igor Deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article