Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

LA SNCF PREND SES VOYAGEURS POUR DES PIGEONS

À la SNCF 100 pour cent éco « c’est 100 pour cent pigeon

Pour concurrencer les compagnies aériennes à bas cout, la SNCF a lancé depuis un an les trains cent pour cent éco. Un concept très particulier qui consiste à faire voyager de jour des “gens», des clients pour l’entreprise ferroviaire, dans de vieux trains couchettes. Le matériel, les roues et les freins, affirme le seul contrôleur du train bondé est vérifié. Pour le reste, c’est cent pour cent éco, cent pour cent rétro. Les sièges couchettes ne se redressent plus et laissent le passager pendant 7 heures dans la position du fauteuil de dentiste, pour les couchettes de l’ancienne première classe, la position est celle du réveil matin. Le service de bar est coincé dans un vieux réduit et là aussi, on est 100 pour cent éco.  Le prix pour le client est cependant cent pour cent pigeon, car le logiciel de la SNCF mêle tout à la fois le prix éco et les cartes de réduction du plein tarif. Sur le Paris Toulouse de 10 h 14 qui fonctionne tout le weekend, les tarifs varient du simple au double sans aucune information et mise en garde. Les animaux voyagent certainement dans de meilleures conditions actuellement sur le rail que sur ce type de train. Aujourd’hui, le contrôleur ne fera aucun contrôle de billet, il s’assurera simplement que les anciennes portes ne sont pas ouvertes. S’il y avait eu une locomotive à vapeur, le voyage aurait eu le charme inoubliable des voyages d’antan mais aujourd’hui sur Paris Toulouse, ces condition de voyages sont intolérables et interpellent sur le bien- fondé du retour de la troisième classe. A ce rythme, la SNCF fera voyager les “pauvres” dans les anciens wagons à bestiaux à 200 cents pour cent éco.

Igor deperraz

consommateur

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article