Nous irons nous faire voir chez les Grecs

par igor deperraz  -  20 Mai 2012, 05:55

La Crise Grec dans le tourbillon de la profusion

Le tête à tête entre Nicolas Sarkozy et François hollande a porté exclusivement sur la sortie de la Grèce de la Zone Euro. La crise identitaire et technique de la monnaie unique devrait dans les prochains mois mettre en difficulté  l’Espagne, l’Italie et la France. On ne sait pas quand mais la Grèce reviendra à la drachme.

Une crise financière et sociale qui pourrait avoir des conséquences sur l’Ordre public et la cohésion des pays mis en difficulté. Avec un taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans qui atteint 22,4 pour cent et des étudiants sans perspectives claires tous les ingrédients d’une contestation majeure sont réunis.

Contrairement à Mai 68 qui remettait en cause les fondements de la société à travers le prisme de la sexualité et de la Morale, les revendications qui s’annoncent pourraient s’avérer être à l’image des enfants roi  élevés ces 20 dernières années. Leurs angoisses face aux rayons vides déclenchera des revendications de croissance que l’économie européenne n’est plus en mesure de fournir avec la même générosité. Si les greniers  croulent sous des tonnes de jouets, de téléphones portables et de voitures, l’avenir de la zone euro ne passe plus nécessairement par une fuite en avant d’un toujours plus de croissance.

Sans évoquer une décroissance aux effets dévastateurs, une réflexion sur la profusion serait d’une grande utilité. La crise Grec sera très certainement le déclencheur d’une crise bien plus profonde .Le renoncement pour nos enfants à un  avenir de profusion et de consommation sans partage avec le reste d’un Monde en éveil..

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :