Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Le vrai faux scénario de la fin du vol de la Malaysia Ailines

Le scénario catastrophe du Boeing 777

C’est une telenovela qui attendait les passagers du vol de la Malaysia Arline . Le jeune pilote érudit et expert prit son service habituel avec le  sourire, celui que l’on a lorsque l’on a réussi un projet de plusieurs semaines. Un dessein macabre, celui de quitter ce monde en emportant avec lui une partie de ses congénères. Mourir seul est difficile sur un vol long-courrier, les avions de ligne ne voyageant plus à vide…

Il a donc le verbe haut, ce jour et a bien entendu la bouteille de champagne pour fêter avec l’équipage une promotion bidon ou un autre évènement qui endormiront tranquillement l’équipage. Un puissant barbiturique va bientôt plonger l’équipage dans un sommeil de plomb.

Lorsque son copilote pique du nez, il est temps de  reprogrammer l’ordinateur de bord. Désactiver les alarmes de bord. Direction le pôle Sud, à basse altitude pour échapper aux radars. Une route presque déserte qui ne mène nulle part.

Le copilote prend le temps de fermer la cabine,  protégée depuis le 11 septembre des intrusions extérieures et de vérifier que l’équipage est assoupi. Il prend un barbiturique, souhaite bonne nuit à tout le monde et s’endort à tout jamais.

Pendant ce temps l’avion vole en pilote automatique jusqu’au bout de son carburant. l’avion tousse, les passagers se prennent de panique, mais il est trop tard ,ce qui les protège des terroristes va se retourner contre eux, ils essayent de pénétrer dans la cabine ,de réveiller l’équipage, mais rien y fait l’avion-tombe a pic dans la mer.

 THE END

Igor deperraz

cerf

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article