Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par igor deperraz

SEVIL SEVIMLI dans le texte

 

Sevil Sevimli, jeune franco-turc de 19 ans dort dans une prison Turque pour avoir manifesté son opposition au régime. Elle partage le sort peu enviable de plus de 600 étudiants de ce pays emprisonnés où surveillés pour leurs idées sans que les millions de touristes ou de consommateurs s’offusquent de leur sort. Ces jeunes voient leur vie s’arrêter et se faner pour avoir cru en un idéal de pureté.

 

 

Une confrontation brutale entre le monde occidental où la liberté de penser, de lire, de manifester y est tolérée et le Monde orientale où la simple évocation du mot pose déjà problème. Le propre de la jeunesse n’est-il pas sa naïveté et son insouciance ?

 

Les condamnations infligées aux jeunes ressemblent de beaucoup à celles que l’on administrait dans les dictatures.

Nous pouvons pourtant quelque chose, nous qui avec le groupe automobile Renault avons pris la deuxième place du marché turc avec les modèles fluence et symbol !

 

 

Combien de français séduits par les bas coûts des modèles de la marque pavoisent dans les rues en soutenant maladroitement un régime aux allures répressives.

Pour Sevil , comme pour les autres prisonniers politiques , un petit geste du consommateur, du touriste donnerait au groupe Renault et aux tours operator un coup de semonce qui suffirait peut être à ouvrir les portes des prisons.

 

La liberté de Sevil n’est que le « symbol » du produire éthique et responsable.

L’action citoyenne passe nécessairement par une prise de conscience de sa propre responsabilité face aux résultats boursiers des groupes peu scrupuleux de libertés publiques.

 Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article