Professeurs au bord de la crise de "mer"

par igor deperraz  -  15 Juin 2012, 05:42

Professeurs au bord de la crise de « Mer »

 

L’exposition répétée et continue à des réformes dans l’Education nationale expose-t- il à des risques graves de maladies professionnelles. Comme pour le scandale de l’amiante, un mal  psychologique sournois ne ronge-t-il pas de l’intérieur les personnels soumis à l’organisation contradictoire et paradoxal du service public de l’Education.

Les vacances de la Toussaint auront connu ce va et vient habituel entre prolongation et rétrécissement, les  études surveillées diminuant la journée de classe avaient déja été mis en place par François Bayrou, les évaluations nationales critiquées par l’Inspection générale maintenue. La retraite pour la pénibilité du travail oubliée pour les professeurs d’école. La méthode globale bannie après avoir été très fortement suggérée.

Dans un contexte difficile, les enfants d’aujourd’hui subissent de plein fouet les effets dévastateur du chômage de masse, les professeurs voient leur temps de travail s’amplifier dans le quotidien et sur l’ensemble de la carrière. Au même moment, une nouvelle réforme des programmes est envisagée rendant caduque, livrets, préparations, adaptation.

 Dans ce contexte d’insécurité psychologique générale, la santé du corps enseignant est un problème à prendre en compte pour ne pas voir dans quelques années les effets dévastateurs d’une politique de ressource humaine à la « France télécom ».La réformite sera-t-elle reconnue comme maladie professionnelle ?  igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :