Pourquoi la France et l'Europe doivent respecter un déficit de 3 pour cent ?

par igor deperraz  -  28 Septembre 2012, 16:41

Trois pour sang

Il y a en France trois pour cent de personnes qui ont recours à la chirurgie esthétique. Pour expliquer cela on peut trouver trois pour cent des moins de vingt cinq ans qui sont orphelins. Cela ne prend pas en compte les trois pour cent de déficit budgétaire du Bénin qui résulte de la malnutrition des enfants .

 En Europe les critères de Maastricht imposent  à chaque Etat ; trois pour cent de déficit du PIB. Une idée qui, comme le raconte Guy abeille est venue sous François Mitterrand  comme un cheveu sur la soupe un 9 juin 1982. Jacques Delors est pour beaucoup la sanctuarisation de ce nombre à l'échelle européenne. Pourquoi doit-on alors limiter nos déficits à trois pour cent ? Il n’y a pas de réponse autre que la nécessité de sortir un chiffre. Pourquoi trois pour cent des français passent sous le bistouri d’un chirurgien pour se rajeunir ? Il pourrait y en avoir cinq pour cent ou dix pour cent ? il y en a 3 !

L’expression politique qui s’abrite sous la chapelle des  Sciences économiques est arrivée à un tel niveau de surréalisme qu’elle utilise la notion de conjecture pour faire face à la conjoncture.

Allez va pour trois pour cent  

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :