Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Bientôt …Des enseignants saignés à blanc

 

Les enseignants sont chargés d’apprendre à lire et c’est pour cette raison qu’ils répondent à l’appel du proverbe du cordonnier mal chaussé. Payés comme les autres fonctionnaires et répondant aux même critères, ils doivent trente cinq heures par semaine et ont Cinq semaines de congé. Toute croyance autre, relève de l’imagination féconde de certains bonimenteurs mais pas des textes en vigueur. Le régime des vacances suit l’article L 521-1 du code de l’éducation, « les enseignants sont dispensés de leur service d’enseignement durant les périodes de vacance des classes…Voila pourquoi les correcteurs du Bac sont appelés si tard au mois de Juillet.

La dispense n’est pas donnée pour le bonheur des professeurs mais parce que l’Etat n’a pas jugé opportun d’employer ses fonctionnaires pendant les petites vacances. Devant l’Urgence en matière d’illettrisme et pour remédier aux difficultés scolaires, le prochain gouvernement va progressivement supprimer cette dispense. En supprimant deux semaines et en les remplaçant par du soutien puis en  modifiant définitivement ce petit avantage temps moyennant  quelques euros. Cette révolution est d’autant plus d’actualité que l’Etat persiste dans sa volonté élitiste d’employer pour le Primaire des Master 2.

Un personnel haut de gamme ne peut continuer à travailler comme les anciens hussards noirs de la République. Dans cette logique productiviste que beaucoup considèrent comme réaliste, c’est toute la philosophie de l’Enseignant à la française qui s’effiloche. Un enseignant, peut être moins bien payé que ses homologues européens mais un enseignant libre et cultivé donnant comme modèle aux élèves un idéal de bien être à la française que l’on nous envie de part le monde. A trop vouloir presser le citron, les gouvernements finiront par ne plus tirer aucun jus de ce corps profondément dévoué à leur tache.

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article