le chiffre 5 comme fil de la réforme éducative

par igor deperraz  -  21 Mai 2012, 13:29

Le Ministre de l’Education Nationale adepte du chiffre 5

 

Un nouveau Ministre de l’Education ne peut pas en France prendre ses fonctions sans annoncer une nouvelle réforme. Il est même étonnant que l’on n’adjoigne pas au titre de Ministre de l’Education Nationale celui de Ministre de la réforme quinquennale. En Cinq minutes le nouveau Ministre aurait pu  décider de ramener la journée à 5 heures  sur cinq jours avec cinq semaines de vacances. Un chiffre 5  qui tient lieu de réflexion globale sur l’éducation. Cette belle promesse de campagne de François Hollande ne peut engager l’ensemble de la société dans sa totalité sans une vaste réflexion et préparation.

 Depuis cinq ans les conventions de divorce font commencer l’ « échange weekend » le Vendredi soir. Les parents dans cette situation devront-ils-passer la nuit du vendredi soir à l’hôtel pour que leur enfant ne manque pas les cours du samedi matin en attendant que leur  convention soit renégociée. Les vacances d’été doivent être diminuées pour compenser la réduction de l’emploi du temps  journalier ; mais pense-t-on  Juillet- Aout de la même façon à Maubeuge et à Paris ? Quand espère-t-on être en vacances dans le Nord de la France ? Et quelle chaleur fait- il au mois de Juillet dans les salles de classe ?

Pourquoi casserait- on l’emploi du temps de millions de bénévoles qui s’occupent des associations sans leur demander leur avis ? Pour les personnels qui travaillent en école primaire qui exerçaient avant la réforme des retraites une activité pénible, le départ en retraite est probablement prévu à 67 ans dans les dix prochaines années alors qu’il était de 55 ans ; soit un allongement de la durée d’activité de 12 ans !!!

Doit-on dans ce hold-up de la pénibilité raccourcir les vacances et une fois de plus modifier les programmes et les horaires ? Le temps que cet ambitieux programme fasse le bonheur des enfants, (tous les cinq ans la notion de bonheur change) un autre Ministre adepte du chiffre 7 envisagera peut être  une refonte totale du système. 

 

 

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :