Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Tombe la chemise

Tombe la chemise

 

En jean, sans cravate, et bientôt en short, c’est l’image forte que Cécile Duflot a voulu donner à la France conformiste ou confortriste. Elle n’est pas la première à jouer de la culote pour bousculer le protocole. Les verts ont été les premiers à tenter d’ôter la cravate dans les parlements  européens. La représentation et le respect du à la Nation  passent-il nécessairement par le respect des codes vestimentaires de la fin du 19 siècles. Au delà du refrain du candidat normal et du Ministre normal, l’égalité entre les hommes et les femmes obligerait Cécile Duflot à porter la cravate et pourquoi pas, pour aller vers plus de  parité Arnaud Montebourg à chausser des talons à aiguille. Depuis les années 70, le Jean s’est démocratisé et s’est aussi affirmé comme le nouveau costume de ses cinquante dernières années. A se demander si ce n’est pas Cécile Duflot qui représentait en habit protocolaire  la Nation et le reste du gouvernement qui faisait du Vintage une forme de contestation sociale. Tout est question de mesure, s’il n’est pas envisageable de voir ce gouvernement poser pour un calendrier ou descendre les marches de l’Elysée à la manière des danseuses du Crasy horse. L’expression vestimentaire la plus soignée doit être laissé à l’appréciation des membres de ce gouvernement.

 

Igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article