Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

la constitution en grande Bayroute

 

 

 

 

 

 

 

 

FBFH Un ni oui ni non électoral


C’est une sorte de loterie électorale qui va animer les prochains mois à venir .D’un coté un président sortant qui sait qu’il ne sera pas réélu mais occupe le terrain pour ne pas laisser le champs politique à un concurrent .De l’autre, deux candidats, les deux françois qui peuvent figurer au second tour avec un profil assez semblable mais avec un soutien parlementaire aux antipodes. François Bayrou pourrait être le prochain Président de la République, François Hollande premier ministre. Une forme inédite de cohabitation qui remettrait en cause l’équilibre de la Constitution .En effet l’écart très faible au second tour entre les deux candidats ne donnerait pas une légitimité affirmée au programme présidentielle ,pas plus qu’il ne donnerait un blanc seing à l’Assemblée nationale. La gouvernance serait paralysée par la question de savoir qui du Président, soutenu par la droite ou du premier ministre soutenu par une assemblée de gauche est détendeur du message des français. Un ni oui ni non électoral.
Ce problème décisionnel est la conséquence inéluctable de la modification constitutionnelle alignant l’élection présidentielle avec les législatives .Monsieur Sarkozy a interprété le texte à l’anglo-saxonne, comme donnant au Président la conduite de la Politique et au premier ministre la gestion des affaires courantes. Mais dans cette élection, le Premier ministre pourrait conduire la Nation et le Président gérer les poignée de mains diplomatiques .Une interprétation allemande de l’Art de gouverner. Une bataille juridique pourrait alors rapidement paralyser l’exécutif français et rendre inévitable une évolution constitutionnelle en faveur de l’un ou de l’autre modèle démocratique.   igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article