cheval de trois ou de deux

par igor deperraz  -  18 Janvier 2012, 16:57

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheval informatique


Dans les années 1910 apparaissent aux Etats-Unis les premiers tracteurs, laissant la bête de somme à la société des loisirs. Le cheval disparut progressivement mais sûrement de nos fermes. S’il y avait encore en Savoie, dans les années 80, quelques fermes utilisant l’animal pour le fauchage et le transport du foin, le micro tracteur japonais sut très vite convaincre les plus récalcitrants. Les outils, comme les savoirs faire se sont progressivement perdus avant que la mode du tout bio ne fasse renaître ce compagnon millénaire .On assiste au retour du cheval en remplacement du tracteur .Cette belle idée se heurte néanmoins à une lacune de taille .L’innovation et la modernité .Si l’on parle volontiers de voiture électrique et d’énergie renouvelable, le secteur du machinisme agricole n’a pas fait de recherches avancées dans l’innovation en matière de traction animale. Quelle moissonneuse batteuse optimisée par l’électronique est en étude ou quel benne est prête à remplacer la charrette .Dans quinze ans le coût de l’énergie fossile se conjuguera avec un prix de main d’œuvre élevé et donnera au cheval un net avantage sur le tracteur. Comme le vélo du postier est adapté à la distribution du courrier, le boulonnais est adapté au travail des champs. Pour ne pas revenir aux années 1900 et aux travaux pénibles, il y a nécessité de produire une nouvelle gamme de machines agricoles adaptée à la traction animale et s’inscrivant dans la modernité. C’est un marché porteur d’emploi et de renouveau du métier de « laboureur » .Un certain retour à la noblesse du métier en harmonie avec la Nature et la technologie

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :