hache bleue

par igor deperraz  -  23 Juin 2011, 18:14

Hachisch  à tous les étages.

 

 

Le grand débat sur la dépénalisation de la consommation de  résine de cannabis refait surface au moment même ou les grandes puissances occidentales se retirent de l’Afghanistan. Est-ce vraiment une simple coïncidence ?

En se retirant physiquement du pays les troupes de la FIAS vont provoquer, pour l’ensemble de l’économie du pays une perte importante de revenus. Ce manque à gagner entraînera inévitablement le retour de la production à grande échelle du seul produit à valeur ajouté produit sur ces terres arides .le Haschisch. C’est donc sur le marché européen, des tonnes de résine d’une grande qualité qui va prendre la direction de l’Europe.

Ce pays aura connu tous les régimes, mais c’est bien  le système tribal qui restera la référence culturelle de tout un peuple. La tribu Ghilzai et la tribu Durrani continueront de faire prospérer le pays avec ses ressources disponibles.

Après le retrait définitif des troupes, les puissances de l’OTAN auront bien du mal a expliqué à la population leur lâche attitude.

En légalisant la consommation d’herbe, l’Afghanistan et par effet domino, les mouvances d’al quaida auront du grain à moudre et des revenus qui pourraient un temps les mettre en sommeil.

Le débat sur la vente par l’Etat du cannabis  prend sous ce jour, un autre relief .Une aide alimentaire financée par les consommateurs européen .Une autre façon de concevoir la politique internationale. Quand la maison bleue de l’Europe se rappelle aux Hippies, cela peut donner une curieuse dialectique.

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :