Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

A vos pétards Citoyen!

 

 

Pétard du 18 juin

Dorénavant en Suisse, fumer un produit défendu sera passible d’une contravention. En France, cette affaire mobilise une partie des forces de l’ordre et de justice et fait toujours l’objet d’une vive discussion entre les partisans de la légalisation et ceux qui brandissent le spectre du laxisme. Ce débat n’apporte pas grand-chose au regard des pratiques des français qui fument, ont fumé ou fumeront de l’herbe. Il est par nature stérile puisque tout le monde a fait mais personne ne veut se  l’avouer. C’est le type même de débat puéril qui empoisonne le débat politique et ne fait pas avancer la prévention. Il est plus facile d’expliquer à des adolescents les dérives et les dangers de la fumette lorsque le problème est soulevé dans l’espace public que lorsque cette pratique a lieu clandestinement au fond des caves et sous le contrôle des mafias de quartier. Fumer de la « beuh » ou du tabac est nocif, il n’est pas utile de mobiliser les juridictions pénales pour parler et endiguer ces pratiques. En mettant une amende de trente cinq euros aux usagers fumant dans les lieux publics, l’Etat réaffirmerait sa position de principe sans se déjuger. Pour la vente, le tabac n’étant toujours pas interdit à la vente,  les bureaux de tabac feraient bien l’affaire . Tout l’arsenal répressif est  déjà en place pour encadrer l’autorisation de libre circulation du shit. A se demander si les lobbies des « gangs » de quartier n’influencent pas les politiques pour garder le monopole ?

                                                                                       Igor deperraz 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article