voile et pixel

par igor deperraz  -  30 Octobre 2011, 12:54

A voile et à pixel

 

 

La course à la voile en partance du Havre est reportée non à cause du manque de vent .Ce qui aurait entraîné une cause évidente de surplace mais par un trop plein de vent annoncé par la météo .Des bateaux conçus et dessinés pour fendre la vague et multiplier les records de vitesse mais qui craignent le vent. .Ces courses ne sont plus des traversées à la voile mais à l’oreille. Lorsque le skipper entend le vent se poindre à l’horizon il baisse la voile.

Cette conception de la Voile est regrettable et met fin au mythe de la dernière grande aventure humaine dont avait su gagner les navigateurs renommés de l’extrême.

Il faut donc s’y résoudre, les pilotes de ses bateaux sont à terre derrière leurs écrans d’ordinateur .Ils y suivent le cours de la bourse du sponsor qui les finance Ce n’est pas le vent qui empêcherait un départ de bateau à voile mais bien l’image désastreuse d’une coque de noix coulant lamentablement au large et emportant de surcroît par le fond la marque peinte sur les voiles. Si la coque est insubmersible, les voiles prennent l’eau…Puisqu’il faut se résoudre à ne plus voir de marins sur les courses transatlantiques, pourquoi ne pas faire des courses virtuelles en ligne. Les bateaux qui ont peur de l’eau pourraient naviguer sur des pixels, sans danger pour ceux qui les payent.

 

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :