Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

train train

Contrôleur du rail qui déraille

 

Tout ceux et celles qui prennent le train ont pu faire ce constat ,les contrôleurs de la SNCF verbalisent à tour de bras des usagers sans billet mais aussi de plus en plus de jeunes ou personnes âgées dépassés par les changements incessants de tarifs.Les périodes bleues qui deviennent blanches ou les impressions de ticket sur le net qui ne correspondent pas au tarif de la ligne. Non seulement la visibilité tarifaire n’est pas de rigueur mais l’affichage dans les trains et les gares font défaut .Pour les personnes déficientes visuelles, l’affichage de la mention première classe est en tout petit caractère .S’installer dans le bon wagon devient un grand jeu de questions réponses. De même pour l’affichage de la couleur bleu ou blanche en gare.. Depuis que les billets de quai ont été supprimés, monter et descendre dans une rame est possible à toute personne non munie d’un titre de transport, un pousse au crime qui engage la SNCF. En ne contrôlant pas à l’entrée des quais les voyageurs, les contrôleurs se retrouvent de facto face à des personnes insolvables qui ne paieront jamais le train ou tout simplement à des professionnels de la statistique. Il ya dans l’organisation de ces contrôles un grand pèle mêle où chaque client devient un fraudeur potentiel sans discernement .Il serait urgent dans ce contexte de défiance généralisée de retrouver nos contrôleurs à l’entrée des quais pour que l’on puisse dormir dans les trains sans être réveillé par un agent en uniforme alors que le ticket de transport a déjà été validé par une machine.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article