telluriques ,ces hommes

par igor deperraz  -  16 Mai 2011, 07:38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommes et femmes  telluriques

 

 

Après avoir œuvrer pour dématérialiser le réel, nos sociétés redécouvrent le monde tangible de la chair et des sensations. Virtualiser la violence sur des écrans 3D ou réduire le sexe à des pulsions pornographiques sur écran plasma ne portent pas la condition humaine vers des sommets d’intelligence  .Les rapports humains finissent tôt ou tard dans cette confrontation abrupte de l’instant de vérité .Le monde tel qu’il est dans son acceptation la plus crue. Parce que les  hommes et les femmes sont transcendés par l’impossible équation de la reproduction et de la sélection, l’amour, l’amitié, la simple relation s’altèrent  trop souvent à l’autel des sous entendus. Pour palier cette gène originelle, les sociétés ont imaginé toutes sortes de conventions et d’exclusions .Le voile islamique, les interdictions juives,le péché, l’inceste et tous les interdits qui touchent principalement les femmes forment une barrière étanche entre le monde des hommes et des femmes. Le pouvoir aux hommes, la séduction aux femmes .Dans ce duel charnel, les deux protagonistes s’affrontent dans une spirale inflationniste qui oscille entre raison et déraison. Quelle frontière franchir pour traverser le rubicon .Comment penser le monde réel entre hommes et femmes dans un projet collectif de société où il faut un gagnant et un perdant En sur -valorisant les attributs du pouvoir viril, voiture, violence au travail, performance, armes, la société se projette dans des personnalités porteuses ou du moins tentées par  tous ces maux. Si le réveil sonne douloureusement pour l’opinion publique, c’est parce qu’elle a porté ses rêves de puissance  sur des personnalités profondément marqués par  les attributs de la toute puissance masculine .L’humanité se doit d’apporter une réponse rapide à ses enfants .Partager le monde ou le livrer au excès du cerveau reptilien masculin.

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :