Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

poison d'Avril et Valls des étiquettes

 

 

Valls des étiquettes

Manuel Valls, premier ministre, c’est un choc pour la gauche, mais un espoir pour les Français républicains . Un choc parce que l’ancien ministre de l’intérieur a toujours défendu des thèses proches de la droite sociale et un espoir, car l’homme est comme le fut Nicolas Sarkosy du temps de sa splendeur un grand séducteur politique.

Dans un pays ù la moitié de l’électorat est féminin, l’atout séduction penchera en sa faveur. Ce Kennedy à la française a une grande habileté intellectuelle et ne manque pas de finesse. Ces positions politiques évolueront avec ses ambitions personnelles. N’oublions pas que François Hollande pour se représenter devra gagner les primaires socialistes. Et là Manuel Valls a de grandes chances de remporter la mise avec ou sans promesse de se présenter.

 La décision personnelle de François Hollande porte la signification d’une volonté consciente ou inconsciente de ne plus se battre pour sa réélection. Manuel Valls ne manquera pas de s’imposer comme le recours ultime de la  gauche centriste libérale. Les écologistes ne s’y trompent pas, la priorité de ce gouvernement ne sera pas comme l’annonce le chef de l’État la transition énergétique, mais plutôt la transition énergivore en dépense publique.

Le prochain gouvernement aura à faire oublier  les années molles en profilant une politique d’années dures.

Igor Deperraz

fille 2

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article