Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

noel au tison

Noël en crise

 

 

 

L’ouverture des magasins les dimanches de décembre pose un regard cru sur notre société. Sommes nous vraiment en crise de surendettement ou en Crise existentielle tout simplement. ?

Le père Noël qui trônait devant une grande enseigne de Hamburger avait déjà réussi à coloniser l’imaginaire de l’enfance ; les marchés de Noël et autres galeries commerciales accaparent dorénavant toutes nos utopies et nos rêves de vivre ensemble.

Ne cherchons point en ces beaux dimanche d’hiver des enfants en forêt ou au bord de la mer, ils sont presque tous à l’abri des rayons et des rues illuminées pour la grande fête des jouets et produits « made in china ».

Travailler plus pour dépenser plus en objets et matériels de plus en plus inutiles et superflus seraient devenus notre phare, notre but.

. Des syndicats de Marseille ont pour cette grande occasion signée en faveur du travail dominical. Et si Noël, pour un enfant ou un grand enfant était le simple geste de tenir la main de ses parents par un bel après midi de dimanche ? Les magasins seront-ils vides en Janvier pour que les caddies se remplissent comme en temps de guerre.

Noël avait déjà en partie perdu sa neige à cause du réchauffement climatique, il vient de perdre définitivement le bonheur simple d’une bûche qui crépite dans la cheminée .Un refroidissement de notre idéal humaniste.

 

Igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article