Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Mélenchon dans les bois

Camarade déçu du socialiste gestionnaire, tu te demandes pourquoi tu ne prendrais pas le chemin de l’Avenir radieux que te promet le candidat du front de gauche. Le verbe haut, la passion et la fleur rouge à la boutonnière, l’homme est à la hauteur du Peuple de gauche. Tu le rêvais, Mélenchon l’a fait ! Un homme qui réunit en lui toutes ses qualités ne peut être porteur que d’un message de justice sociale. Camarade déçu de François Hollande, n’écoute pas ces infidèles qui parlent en terme discourtois de ce brillant orateur. Le Front de gauche n’est pas le Parti communiste et le parti communiste n’est pas le front de gauche… un et un font bien un ! Les bonnes idées n’ont-elles pas toujours fait des sociétés où le bonheur s’inscrivait pour l’éternité dans la constitution. Alors camarade, si comme moi tu as gardé la PRAVDA du 2 août 1950, tu pourras y lire un article que l’on attribue au camarade Staline et dont je te livre la traduction pour te rassurer en tout point sur ton soutien sans faille au guide suprême du peuple de gauche.

Le marxisme est la science des lois du développement de la nature et de la société, la science de la révolution des masses opprimées et exploitées, la science de la victoire du socialisme dans tous les pays, la science de l’édification de la société communiste. Le Marxisme en tant que science ne peut rester stationnaire : il se développe et se perfectionne. Dans son développement, le marxisme ne peut manquer de s’enrichir d’expériences nouvelles, par conséquent, certaines de ses formules et de ses conclusions ne peuvent manquer d’être remplacées par des formules et des conclusions nouvelles qui correspondent aux nouvelles taches historiques. Le Marxisme n’admet pas de conclusion et de formules immuables, obligatoires pour toutes les époques et toutes les périodes ; le Marxisme est l’ennemi de tout dogmatisme » Staline le 28 juillet 1950

Camarade déçu de manuel Valls et du prochain remaniement ministériel qui ne verra pas Jean Luc Mélenchon porté à la tête d’un gouvernement de gauche, rappelle-toi ces écrits immortels du camarade Staline. Que du bonheur ! Et si le courage te prend de relire tes cours de terminal de Russe, relis les écrits immortels de celui qui porta si bien le « nous » pour l’âme russe. Savoure et adhère aux « Nous ! Le peuple de gauche ».

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article