Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

L'echarpe rose socialiste est "Made in india"!

paris11L’Écharpe rose socialiste : Made in india

L’écharpe rose de la gauche parisienne est de provenance indienne ! « Made in india », c’est vrai qu’à leur corps défendant les candidats socialistes parisiens ne s’étaient pas posé la question… .  « Je n’ai pas regardé l’étiquette ! » L’exercice était délicat en effet, car les municipales ne sont pas une question d’étiquette ne nous répète on pas à longueur de meeting.

L’écharpe rose est le signe de ralliement de l’équipe d’Anne Hidalgo…Une manière indirecte de flatter l’importante communauté homosexuelle de Paris et d’entretenir la confusion des genres ! Un thème porteur aujourd’hui avec l’arrivée du printemps …dans ce grand exercice vestimentaire, il était compliqué de faire porter à ses candidats un bonnet rose, l’écharpe de circonstance donne un certain panache à des candidats qui n’en manquent pas…

La gauche parisienne s’est depuis bien longtemps affranchit du peuple et aime afficher une certaine distinction sociale…Porter comme symbole une écharpe fabriquée en inde dans des conditions sociales critiquables et en contradiction avec la volonté du gouvernement socialiste de promouvoir le made in France est une faute de goût, mais porter une écharpe par un jour de printemps où le thermomètre affiche 20 degrés n’est pas non plus très aisée…

Il en va de la gauche parisienne comme du caviar, on aimerait y goûter, mais le prix à payer en vaut-il la peine … A défaut de la gouter à la louche, la gauche parisienne, on l ‘appréciera à la petite cuillère.

Igor Deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article