Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

khadafi

Kadhafi. Un rat ou un Etre humain

 

 

 On ne peut pas se réjouir de la mort du dictateur Kadhafi comme de celle Saddam Hussein lorsque l’on tient en estime la dignité humaine.

Il y a dans la fin spectaculaire de ces deux tortionnaires la même volonté d’humilier l’Etre en le renvoyant par une mise en scène macabre dans l’antre de la terre .Le message est clair. .Kadhafi est un rat. La formulation ressemble étrangement à celle que les nazis utilisaient dans les camps de concentration. Il appartenait à la coalition de s’emparer et de livrer le dirigeant libyen au tribunal pénal international.

 Localisé et repéré depuis longtemps, il eut été possible de le capturer en douceur.

Il restera de cette Révolution, l’image d’un homme porté aux nues pendant quarante ans par son peuple et les dirigeants occidentaux jeté en pâture parce qu’il ne répondait plus aux exigences nouvelles de la politique américaine dans les pays arabes.

Un procès aurait trop certainement mis en évidence l’implication des services de renseignements et des sociétés privés européennes dans l’oeuvre de destruction massive du peuple libyen.

C’est donc pour les générations à venir une Morale douteuse de l’Etat de droit et une violation manifeste des Droits de l’homme qui fonde la nouvelle Libye. La peine de mort servant d’acte fondateur …

 

 

Igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article