freinet

par igor deperraz  -  22 Octobre 2011, 12:07

Résistance, qui se souvient de célestin

 

 

Peut on symboliser « La Résistance » par la simple lecture de la lettre de Guy Moquet .

Si une grande émotion se dégage de ce texte épistolaire, on ne peut pas être satisfait d’être happé par l’émotion sans être convaincu par l’érudition .L’universalité du Mal n’amène pas à une compréhension explicite du phénomène historique. Il n’y a d’explicite pour les enfants que l’expérience de la réalité. Un homme, Résistant, communiste et instituteur a énoncé après la guerre ses convictions pour une émancipation durable des individus. Célestin Freinet.

« Il n’y a vraiment que les pédagogues pour prétendre brûler les étapes, réussir mieux que la nature, et qui s obstinent orgueilleusement dans les erreurs malgré l’évidence de leurs échecs »L’idée centrale théorisée par Freinet tient dans la nécessaire coopération du groupe apprenant .La mutualisation de l’effort d’apprentissage réparti sur le groupe et non sur l’individu. « Notre rôle est d’adapter au maximum l’éminence incontestable de la personnalité humaine aux nécessités de la vie en commun, même si ces nécessités nous paraissent parfois illogiques et déraisonnables ».

La réponse temporelle donnée par Freinet ne peut en aucune manière être considéré comme l’évangile des conceptions pédagogiques comme le mouvement qui lui a survécu tente malheureusement de le faire croire. Freinet n’est pas une boutique pédagogique mais le théoricien de la libre éducation.

« Nous ne tablerons plus sur l’exceptionnel et l’hypothétique, pour ramener la technique pédagogique à la vraie mesure de l’homme ».

Parce que Freinet fut à la fois l’ennemi de l’extrême droite et du parti communiste (qu’il quitte en 1952) il est de par son engagement et sa modernité le pédagogue sans orgueils d’une nécessaire éducation à la Raison .et de la lutte contre la barbarie qui peut à chaque instant refaire surface.

« Cela dit, nous n’avons d’ailleurs pas la prétention de détenir le monopole de cette adaptation, ni de fixer prématurément les formes d’une vie scolaire dont le dynamisme est la grande loi pédagogique .Fiers de notre passé, forts de notre expérience, nous lançons des avant-gardes vigilantes et éclairée ». Le 21 juin 1933, le Ministre de l’Education Nationale obtient le déplacement d’office de Célestin Freinet. Il est des décisions qui ressemblent à des exécutions….

 

Igor deperraz               « 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :