Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

dette

VVVVV

La dette à la Ken Loach

 

 

La crise que traverse actuellement l’Europe est le résultat de dizaines d’années d’addiction au crédit- revolving. Ce que l’on nomme par dette,   littéralement, ce qui est dû représente une somme de 20 000 euros par tête.

Les agences de notation ne font que leur travail .Elles sonnent aux portes des malheureux qui ont cru aux boniments des vendeurs d’aspirateurs. La France vit en ce moment  un scénario à la Ken Loach .

Il faut payer ou voir les meubles partir par la porte .En levant la tête chacun, chacune ne pourra que constater les dépenses inutiles que nous avons réalisées avec l’argent de ces crédits à bon marché. Les exemples ne manquent pas …Les salles des fêtes pour chaque village, les autoroutes qui envahissent les paysages, le déploiement tout azimut de nos forces armées, les dépenses somptuaires des élus sans qu’un équilibre budgétaire ne soit demandé en contrepartie.

Nous arrivons donc à l’heure des comptes. Notre du est racheté  par des pays à la conscience moins désintéressée. Nous sommes et seront obligés de vendre comme pour la Grèce nos entreprises et nos brevets aux chinois, à l’Inde, nos musées au Qatar, nos chemins de fer aux brésiliens .Ne pas rendre les 20000 euros aux mafias qui nous entourent nous exposent à redevenir les serfs que nous avons été avant la Révolution française. Cette réalité ne peut que mettre entre parenthèse tous les programmes généreux des candidats à la présidentiel .Mieux vaut être pauvre et libre que riche et esclave de sa dette.

 

Igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article