Macron ou une Tempête dans un verre de Ricard ou de Ricoeur

par igor deperraz  -  29 Juillet 2018, 06:54

Une tempête dans un verre de Ricard.

L’affaire Benalla qui secoue la presse de son cocotier  n’est  qu’une tempête dans un verre de Ricard. La panne de la gare Montparnasse aura pris rapidement le relais de cet emballement du vieux Monde avec ou sans majuscule.

Un jeune de l’équipe présidentielle a eu les chevilles qui enflent …Il n’est pas le seul, c’est un peu toute la génération Macron qui promène et promet cette arrogance existentielle. Sur le fond on peut y voir une mauvaise stratégie des forces de l’ordre pour assurer son maintien et des pratiques policières toujours à la limite de la légalité.

Des sénateurs qui pourraient s’inscrire dans une salle de sport et d’autres qui voudraient nous faire croire qu’il y a le droit et non son application au cas par cas .Avec la formule en même temps ,on serait tenté de mettre dans le même sac le parti socialiste ,la France insoumise, LR et l’ensemble des représentants élus. Pourquoi  une commission parlementaire pour une affaire de droit ou de morale commun ? Nous avons assisté au triste spectacle d’un combat de coq et non d’un digne débat politique .

Emmanuel Macron pourra après la tempête se délecter de cette perte de légitimité des représentants élus. L’arrogance de la jeunesse contre le conservatisme des anciens. Cette contestation ne prend pas la forme de celle de Mai 68 mais un autre chemin..Un chemin plus trivial qui nous renvoie à ce vieux slogan .Cours, camarade le vieux monde est derrière toi.

Igor deperraz

Une tempête dans un verre de Ricard.

L’affaire Benalla qui secoue la presse de son cocotier  n’est  qu’une tempête dans un verre de Ricard. La panne de la gare Montparnasse aura pris rapidement le relais de cet emballement du vieux Monde avec ou sans majuscule. Un jeune de l’équipe présidentielle a eu les chevilles qui enflent …Il n’est pas le seul, c’est un peu toute la génération Macron qui promène et promet cette arrogance existentielle. Sur le fond on peut y voir une mauvaise stratégie des forces de l’ordre pour assurer son maintien et des pratiques policières toujours à la limite de la légalité. Des sénateurs qui pourraient s’inscrire dans une salle de sport et d’autres qui voudraient nous faire croire qu’il y a le droit et non son application au cas par cas .Avec la formule en même temps ,on serait tenté de mettre dans le même sac le parti socialiste ,la France insoumise, LR et l’ensemble des représentants élus. Pourquoi  une commission parlementaire pour une affaire de droit ou de morale commun ? Nous avons assisté au triste spectacle d’un combat de coq et non d’un digne débat politique .Emmanuel Macron pourra après la tempête se délecter de cette perte de légitimité des représentants élus. L’arrogance de la jeunesse contre le conservatisme des anciens. Cette contestation ne prend pas la forme de celle de Mai 68 mais un autre chemin..Un chemin plus trivial qui nous renvoie à ce vieux slogan .Cours, camarade le vieux monde est derrière toi.

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :