L'écriture éruptive s'invite dans le débat public

par igor deperraz  -  8 Novembre 2017, 10:20

L'écriture éruptive s'invite dans le débat public

Vent de tempête sur la langue française et naissance d’une écriture éruptive

Hier on ne parlait que de prédicat, aujourd’hui d’écriture inclusive et de domination masculine. La langue française est de fait très sexuée .Il n’y a pas de neutre pour les objets et les animaux. C’est parfois très embêtant comme pour la girafe qui peut être porteuse d’attributs masculins transcrits en mode féminin.., mais pas au même endroit que dans sa partie orthographique. On devrait donc pouvoir dire le girafe et( la girafe) se promène dans la savane. La savane est au féminin alors que le buisson est au masculin.

Révolutionner la langue et sa transcription visuelle ; l’orthographe par nature grammaticale  féminine est un long combat d’émancipation. Le masculin l’emporte sur le féminin est une règle qui n’a pas toujours existé, mais d’un autre coté la règle de proximité peut apporter  de la corruption et du favoritisme.

Pourquoi privilégier la proximité et par la mixité. C’est là que l’écriture inclusive  devient  intéressante, elle inclut les trois formules dont ce neutre qu’il s’agit de construire… Dans les faits, cette réforme est copernicienne et l’on peut y voir une grande réforme de l’égalité au risque de ne plus pouvoir rien lire, mais lire n’est pas l’objet de ce combat égalitaire. Qui lit aujourd’hui ? Et pourquoi lire ?

Dans ce grand chantier abolissant les privilèges les exceptions ont un-e statue d’ultra privilégié . De quoi le hibou est-il le nom pour avoir le droit à une niche presque fiscale  ? Le verbe avoir qui empêche l’accord sauf dans un  cas d’antériorité est proprement anti -démocratique. L’écriture éruptive est ce concept complètement égalitaire qui nous donnera enfin une identité sexuelle universel -le . Grande réforme pour la forme.

 

Igor deperraz

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :