Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques matinales

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Publié le par igor deperraz

Le professeur Séralini désavoué

L’étude sur la dangerosité des OGM vient d’être retiré de la revue « Food and chemical  toxicology » . C’est un cinglant désaveu du travail contesté de Monsieur Séralini. Le protocole ayant servi aux résultats toxicologiques n’a pas emporté l’adhésion du monde scientifique. Tout est pourtant sujet à caution  lorsque l’on parle de communauté scientifique si  l’on  connaît les imbrications de l’industrie agroalimentaire avec le géant Monsanto.

 L’association du Roundup avec  le NK603 provoquait selon cette étude des tumeurs sur des rats ainsi que des troubles hépatiques. Aujourd’hui les nouvelles   études commandées n’emporteront pas l’affirmation de la nocivité de cette association jugée toxique. Tout ça pour ça …serait-on tenté de dire .Un bon coup de presse …

Le raccourci serait facile et la toxicité du Roundup n’est plus à démontrer .Que son association avec un OGM  aggrave sa nocivité n’a pas obligatoirement besoin d’être reconnu par la science en tant que dogme religieux. Le fond du problème réside dans la manière d’engager le process industriel des plantations modernes. Un mépris certain pour l’environnement et une perception du monde à courte échelle. Comme si la fin était proche et qu’il fallait vivre jusqu’à ce que l’extinction de l’espèce humaine mette fin à toute polémique ou étude dérangeante.

Igor Deperraz.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog