Money sur fil

par igor deperraz  -  9 Avril 2011, 06:36

 

 

 

 

 

 

 

 

Monet  sur fil

 

Alors que Monet  remporte l’adhésion du grand public partout ou ses toiles sont exposées, d’autres chef- d’œuvre envahissent les salles d’exposition de plein air des dimanches de printemps. Le tableau de broderie, héritier de la tapisserie de Bayeux décline ses trésors d’inventivité et de créativité pour le bonheur d’un public averti. Combien d’œuvres méconnues ou dénigrées échappent à l’œil averti du connaisseur d’art .Bien sur, les grands classiques peuvent  provoquer l’hilarité .La belle jeune fille aux seins nus exposée dans  les tons pastels se laisse courtiser par l’extraordinaire tableau de chasse à cour .Très vite, on découvre au détour d’un stand encombré, un art populaire brodé sur un schéma dessiné par une artiste qui s’ignore .La dame de maison qui d’une passe  d’aiguille subvertit la belle licorne pour lui redonner une tonalité à la manière d’Andy Warhol. Les époques  se découvrent dans leurs particularités, les années psychédéliques donnant des tableaux surprenants de liberté dans une débauche de couleurs inégalées. C’est donc un art populaire, un art de maison que l’on pourrait opposer à l’art de la rue. Un «  house art » en devenir .Il y a matière à musetiser ces chef-d’oeuvre de l’art contemporain pour éviter leur disparition et leur détérioration. Devant la difficulté de mener à terme le projet d’une maison de l’histoire à Paris .Profitons de ce bel Hôtel particulier pour y installer le musée du tableau de broderie. Au fil du temps.

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :