Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par igor deperraz

 

Assimilation à la communauté française, Modalités pratiques.

Pour obtenir la Nationalité française, il faut obtenir un niveau B1 conforme au modèle européen et délivré par un organisme disposant du label Français langue d’intégration.

Cette mesure de bon sens admet de nombreuses exceptions et c’est avant tout son application au cas par cas qui en fera ou pas une mesure d’intégration. Il est en effet toujours assez surprenant de commander des sushis sans que son interlocuteur parle à minima la langue de Molière. Parler français sur le territoire français est une nécessité pratique qui facilite l’intégration et la compréhension mutuelle.

La France pourtant n’est pas très à l’aise avec cette mesure parce qu’elle soulève des questions sans apporter de réponses. Anecdotique mais intéressant, quand est-il de la langue des signes ? Du Breton, du Basque et de toutes les langues régionales.

Plus philosophique, est-on obligé de parler ? Quand est- il de celui qui fait vœux de silence ? Toutes ces questions existentielles que l’on pose à un étranger mais que l’on ne demande pas à un ressortissant français.

Devrait-on avoir un label Breton langue d’intégration à la Bretagne pour suivre les infos en Breton sur la Radio ou un label Corse pour y dormir sur ses deux oreilles ?

Au-delà de la langue, n’aurait-on pas du demander aux demandeurs de connaitre nos vins et nos fromages, les recettes régionales comme le cassoulet, la tête de veau. Le tout validé par un diplôme « label français fromages et vins d’intégration »

Igor deperraz

chine.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article