Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Les verts voient rouges

 

Dany dans les étoiles de l’Europe

 

Daniel Cohn Bendit quitte le mouvement Vert. Un divorce, précurseur d’une scission sans retour de la Gauche sur un des sujets les plus importants de la décennie. La fédéralisation de la France et son abandon de souveraineté au profit d’une Europe politique.

 Le front de Gauche comme une grande partie de la gauche plurielle ne se retrouve pas dans cet abandon de souveraineté qui remettrait dans les mains de la technostructure Bruxelloise les grandes décisions économiques.

La volonté libérale de l’Europe, dominée par l’Allemagne est de libérer les territoires de leurs pesanteurs sociales. Les services publics et les aides aux entreprises ou à la personne sont les troubles fêtes de cette pensée libérale. En créant un vaste marché de l’entreprise, l’Etat fédéral espère favoriser les échanges et abolir les frontières culturelles.

Pour la Gauche qui a comme fond de commerce les fonctionnaires et les salariés d’entreprises protégées, cette soumission à l’économie est un motif de scission et d’opposition. La gauche ne peut laisser au Front National le champ de la contestation, de la Résistance. La remise en cause d’un bien vivre à la française pour un mal vivre à l’européenne pose la question des moyens politiques à déployer face à la pression des membres de l’Union.

Nous sommes bien seul dans cette Europe libérale à vouloir d’un Etat protecteur, d’autres par prémonition ou tradition ont préféré engager la Gauche sur la voix de la délocalisation et déployés leurs efforts sur la micro politique, abandonnant la contestation d’état au profit de l’engagement local. Une utopie de micro territoire de gauche. Ilot social dans un vaste espace libéral.

Igor deperraz

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article