Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par igor deperraz

… Moustaki

Allez savoir pourquoi le journal Le Monde évoque la disparition de Georges Moustaki dans sa rubrique  Culture ? Celui qui ne connaissait rien à la guitare et à la chanson avant de séduire par ses textes les plus grands noms de la chanson française s’était fait le porte parole des indignés de la société de consommation.

  Ces dernières années, à Vence, il n’avait rien changé à sa manière de concevoir la vie même derrière les artifices de l’oxygène artificiel. Si Édith Piaf avait gardé jusqu’à son dernier souffle sa photo au fond de sa portefeuille, c’est bien que l’homme dégageait un charisme unique, capable d’enflammer le peuple des fainéants au seul son de sa voix. Bien décidés à ne pas succomber sous le poids du « chagrin », son programme politique tenait sur trois accords d’amour et de liberté, la samba du désir et la fugacité, le champ du temps qui s’écoule et se déroule au rythme des saisons. Il y a bien longtemps qu’on ne l’avait revu au coin d’une rue de l’île de la Cité sur sa grosse cylindrée, lui qui comme Coluche humait le parfum de l’air en mouvement à la vitesse d’un deux cylindres en V…

Alors Giuseppe, te voilà exilé discal pour l’éternité !

Georges Moustaki est un Monsieur que je connais depuis, très longtemps, une espèce d’homme du soleil et ce qu’il a de prodigieuse chez lui, c’est qu’en vieillissant il a toujours une belle âme et là elle apparaît il est superbe, transparent il est… Moustaki c’est ma tendresse Barbara mai 1969

Georges Moustaki restera l’homme politique de la grande Nation espérantiste que l’on pourrait définir par trois petits points…

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article