Le magazine Historia change sa formule éditoriale et s'installe définitivement au Pollet.

par igor deperraz  -  1 Avril 2018, 09:23

Le magazine Historia sous l’impulsion de l’ancien journaliste du nouvel obs. Guillaume Malaurie  fait peau neuve. Dans le grand tourbillon qui aspire les titres les uns après les autres ,le mensuel qui a su renouveler un lecteur de plus en plus volage ne pouvait rester sans rien faire. La rédaction du journal se délocalise dans la cité de Duquesne… à Dieppe .

Entre deux ponts ou entre deux eaux ,c’est dans un immeuble vétuste mais néanmoins fonctionnel que la rédaction est conviée à partir de ce mois d’Avril à travailler.  Une nouvelle ligne rédactionnelle. « les lecteurs nous réclamaient plus de sensationnel et surtout plus de légèreté dans les sujets que nous traitions ,c’est pour répondre en partie à cette demande que j ai conseillé le titre » Guillaume Malaurie semble avoir fait mouche et c’est donc une nouvelle formule plus accrocheuse qui sera proposé en kiosque tous les mois .

« Chaque mois un poster ,un genre tombé en désuétude depuis de nombreuses années mettra à l’affiche un personnage historique dans une tenue fort légère puisque  il portera uniquement une coiffe d’époque mais là sera bien son unique vêtement hormis peut être une goutte du numéro 5  "    .

«  nous faisons appel à des photographes de renom… je pense que notre lectorat sera conquis par ces reconstitutions historiques  et nous balayons par avance les critiques sur les représentations sexistes …Il y aura une face homme et une face femme …un double poster pour porter les valeurs d’égalité .

Pour appuyer son renouveau ,dès l’an prochain un festival historique du nu historique  sera programmé .  « Je pense que se sera une révolution dans le monde de la presse mais aujourd’hui je ne peux qu’apporter mes sages conseils .je peux vous garantir par contre que le papier du magasine sera garantie sans OGM « 

Historia sera en kiosque dans quelques jours ,en effet le nouveaux locaux de la rédaction envahis par les puces de lit ont obligé à un déménagement dans les gobes de la ville ,cet habitat troglodyte. »Nous sommes prêts et cela tombe bien ! notre Une du mois d’AVRIL est «Pourquoi les hommes préhistoriques préféraient les femmes sans poils »

 

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :