Pédografe

par igor deperraz  -  29 Mars 2015, 17:23

~~Pédophiles ou pédagogues Si tous les pilotes allemands n’ont pas des tendances suicidaires et ne mettent pas à exécution leurs desseins, les professeurs et instituteurs ne sont pas des pédophiles en sommeil.

Régulièrement sont révélées des affaires criminelles qui font froid dans le dos et qui brisent irrémédiablement la vie d’enfants. Ces pulsions sexuelles qui animent de rares enseignants ne devraient pas leur permettre d’enseigner .Il en est parfois autrement pour des raisons techniques ou fautives qui qu’elles soient pourraient être, sinon éviter, mais rapidement mis au grand jour. Comme pour les cabines d’avion, aucun enseignant ne devrait enseigner en classe unique ou en école de moins de cinq classes ! Il n’est plus concevable aujourd’hui qu’au prétexte de garder une école dans la commune, on ne comprend pas que l’isolement professionnel au seul contact des enfants peut être source de difficultés.

Que font un enseignant ou deux faces à un parent agressif ou que fait-il s’il y a un accident dans une activité sportive .Cinq professionnels dans une école permettent de détecter ce type de problème et de tenir à distance les enfants des adultes. A ne pas regarder le problème en face et à ne pas en parler au sein même de cette administration, on demande aux professeurs hommes !et exclusivement homme de ne pas rester seul en classe avec un élève ou en maternelle de na pas prendre un enfant sur ses genoux ! Une discrimination exclusivement réservée aux hommes .Un pédophile ne se découvre pas pédophile et ne fait pas de coming out, il est hors champ et ses pulsions ne lui sont pas cachées.

A agiter le chiffon rouge et en mettant une suspicion irrationnelle sur des instituteurs, on continuera à favoriser la discrimination dans les représentations des enfants .C’est normal qu’un papa ou un instituteur prenne sur ses genoux une petite fille de deux ans .C’est normal qu’un professeur rentre dans un vestiaire de garçon pour séparer une bagarre .Il est même encourageant que ces professeurs hommes engagent leur part de féminité dans l’éducation des enfants. Il faut parler et démasquer in situ les pédophiles, mais préserver les pédagogues de la vox populi .Trop souvent prétexte à l’assimilation et dérivant sur un relent d’homophobie Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :