le recrutement à profil

par igor deperraz  -  15 Janvier 2011, 08:53

Affronter les quartiers et non les changer..

Le recrutement à profil, dans les établissements scolaires,  est une idée qui fait son chemin. Ouvert  aujourd’hui ‘hui pour les établissements sensibles ,il pourrait être amené à se généraliser dans les années à venir .Engager du personnel pour une durée de 5 ans ,après un entretien sur les motivations du candidat est susceptible d’améliorer la qualité de l’enseignement et la stabilité des équipes pédagogiques, c’est du moins ce que pensent ses promoteurs .Il y a pourtant ,au-delà du débat incontournable  sur les acquis ou les avantages des fonctionnaires ,une dérive ultralibérale qui loin de favoriser l’expression ,la motivation des enseignants renforcera la ghettoïsation des « quartiers mal acquis ».Dans ce type de fonctionnement le choix du candidat  ,par l’autorité hiérarchique devra répondre au Droit commun . La parité homme- femme ; la non discrimination en fonction de son origine raciale réduiront de fait le champ des possibles .Envisager un recrutement  ou les » hommes » seraient majoritaires dans les établissements musclerait le discours pédagogique mais aussi renforcerait l’idée insoutenable de la domination masculine. Surreprésenter les personnels d’origine étrangère aurait le même effet en termes de mixité sociale. Les primes donnant une plus value sur les lieux d’exercice réputés  difficiles entraineront un afflux de professeures (s)économiquement faibles. Ce modèle renforcera un « monde pour soi »tourné sur lui-même L’ensemble de ces dispositifs portent tous l’accent sur le rôle prépondérant  de  l’école dans le règlement des difficultés des quartiers .Que pourront faire ces équipes de » mercenaires »dans des endroits, ou sont absents, trop souvent les services de proximité, les transports, la propreté des espaces commun. Donner du sens, à l’éducation, aux livres à la culture c’est avant tout se projeter dans un Avenir commun .Sélectionner le personnel  pour affronter une difficulté n’est pas changer cette difficulté mais bien l’affronter. Il n’est pas certain que cette méthode produise les effets que l’on attend …igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :