Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques matinales

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Publié le par igor deperraz
Riles et Titi Robin
photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Macron ou Pétain ? Pétain ou Macron ? Ni l’un ni l’autre

Ne tournons pas autour du pot, la philosophie politique du jeune Président  a bel et bien existé …sous l’occupation .On l’a appelé la Collaboration. Mais c’était, il est vrai dans une autre époque, un autre siècle.

Renée Château, socialiste animait alors la ligue de pensée française, alliée du rassemblement national populaire de Marcel Déat …Député socialiste.

Et si l’on voulait enfoncer le clou, on pourrait reparler de la position de François Mitterrand  au sein de l’administration de Vichy, reçu par le maréchal Pétain le 15 octobre 1942.Un régime politique  qu’il ne quittera qu’en 1943…

Bien entendu, les rappels historiques sont hors contexte et François Mitterrand a su faire oublier ce passé tout en fleurissant la tombe du vainqueur de 14. Un ancien président qui a très vite compris l’impasse de la stratégie de la collaboration pour mener les combats qu’on lui connaît et entrer dans la résistance .

L’élection du Président Macron a révélé l’agonie de la presse d’opinion et de la presse tout court .Ne chercher pas les critiques a cette entreprise de collaboration ; on nous chante à longueur d’antenne que la situation est nouvelle, révolutionnaire …

Mais …

Que lirions nous (à juste titre) si Marine Le Pen avait été élu et avait débauché le maire du Havre, le battu de la primaire de droite et un ancien présentateur de kangourous voyant l’heure de la retraite sonné le glas de sa notoriété.

Que dirions-nous si Zidanne avait décidé de jouer la coupe du monde dans l’équipe d’Algérie …Que disons-nous des jeunes Français qui rejoignent la Syrie …on les appelle volontiers des traîtres et on les empêche de revenir.

La réunion de ses contraires est une imposture qui ne sert qu’un pouvoir autocratique .Il y aura toujours un club de foot à Marseille et un club à Paris .quel serait l’intérêt de réunir les deux en un seul ?

Un anti mariage pour tous qui siège avec un opposant à Notre Dame des landes .Un partisan de l’ultra libéralisme éducatif avec une créatrice d’album …peuvent ils gommer la lutte des classes, des pouvoirs ou des ambitions.

La démocratie, c’est avant tout l’art de concilier les contraires, pas de les mettre ensemble dans un tout qui se voudrait universel.

Le vin rosé, ce n’est pas en France …du vin rouge mêlé avec du vin blanc !

Il y aura donc dans la même circonscription  un candidat " en marche", un candidat socialiste en tout petit sur le tract, mais majorité présidentielle et pourquoi pas un LR aussi en marche présidentielle. Il faudrait une assemblée de 1500 députés pour être vassal.

N’oublions pas que sous Pétain, chacun cherchait à sauver sa peau et pas toujours dans l’intérêt général .Ne tombons pas dans la naïve attitude de Mitterand  qui écrit le 13 mars 1942 »J’ai vu le maréchal au théâtre, il est magnifique ».

Indignons-nous, œuvrons pour le bien commun .Choisissons notre camp et défendons-le avec honneur et fierté.

Osons dire qu’avoir des opinions contraires est le moteur de la liberté

Osons dire qu’un traître est un salaud !

Qu'un homme de conviction n'est pas un homme de conversion

 

IGOR DEPERRAZ

 

 

Igor Deperraz  

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

La République des Judas

 

Il y avait Manuel Valls, il y a Édouard Philippe .Le nouveau Président aura beau nous expliquer qu’il transgresse l’usage des partis politiques, il y a comme un parfum de Juda dans l’air. La nouvelle philosophie du pouvoir est d’ériger la trahison et donc l’immoralité en dogme .Une  nouvelle morale disruptive tout en faux-semblant et en renoncement. Aux orties les  valeurs citoyennes qui ont porté l’esprit de la Résistance.

Ce concept n’est pas sans danger pour le vivre ensemble. Il préfigure l’avènement d’un pouvoir monarchique qui règne en maître sur un flux d’intrigues et d’empoisonnements symboliques.

Ce cynisme veut que l’actuel premier ministre ait investi de sa main des candidats qui seront ces opposants possibles de demain .Une situation où la parole donnée ne vaut que pour celui qui y croit.

Emmanuel Macron se replongerait- il dans ses lectures de poètes lyriques du moyen âge pour rebâtir sa symbolique .Alain Chartier, orateur ciceronisant fut secrétaire du dauphin (à la manière de .. Emmanuel Macron) à la cour de Bourge. Extrait…

La belle dame sans mercy

De tant plus que Dieu et nature

Ont fait plaisirs d’amours plus hault

Tant plus aspre en est la pointure

Et plus desplaisant le default

Qui n’a froit n’a cure de chault

L’ung contraire est pour l’autre quis

Et ne scet nul plaisir vault

S’il ne l’a par douleur conquis

Alain Chartier 1424

Juste un petit poème qu’Emmanuel Macron n’a pas oublié, juste une philosophie de l’Être qui sublimera ou détruira l’idéal républicain.

Vive la République vive la Poésie !

 

 

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
photo igor deperraz

photo igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
photo id

photo id

photo igor d

photo igor d

photo id

photo id

photo id

photo id

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
igor deperraz

igor deperraz

Emmanuel Macron peut devenir  le Premier Président  victime d’un attentat...

 

Emmanuel Macron est un homme remarquable comme il y en a peu dans la vie politique. Il fait jeu égal avec les fondateurs des GAfA. Il doit son succès à une capacité hors norme d’embrasser le réel et de le transformer en algorithme du succès.

Dans son analyse des faits, le numérique a été perçu comme l’outil incontournable de la révolution politique. Très vite, il a compris  que la Presse traditionnelle ne représentait plus qu’elle-même et n’était plus lu que par elle-même.

Il y avait donc un écart considérable entre l’opinion publique et les chroniqueurs issus de Sciences Po ou de l’ENS. Le "vrai" se cachait derrière un écran de fumée de l'avant-révolution numérique.

Après avoir analysé les réseaux sociaux en ingérant et digérant des masses de données, il en déduit un  angle original  d’attaque et une  offre en fonction de la demande des réseaux sociaux.

Emmanuel Macron nous donne ce que nous voulons qu’il nous donne .Son sourire n’est pas le sien, il est le nôtre .Sa parole n’est pas sienne, elle est notre.

Emmanuel Macron croit en cet architecte  suprême. À la fin de chacun de ses discours ,il lève ses yeux vers le ciel  et non vers  la foule pour rejoindre quelques secondes celui dont on ne prononce pas le nom .

Surpris chaque jour par lui-même, il est habité par une transcendance qui le rend spectateur de sa propre ascension. Il se voit agir, comme spectateur d’un autre qui n’est pas lui.

Qui est-il et pourquoi n’est-il qu’une image de la caverne des idées ?

Dépourvu d’affect, il se raccroche  à des idées. L’idée est amour, amitié et sensualité. Son intime conviction  est très proche de celle qu’adoptaient les lettrés grecs à l’époque de la démocratie athénienne.

Conscient du Don et de sa transcendance, il portera  la France très loin dans ses retranchements. Lorsque l'on aborde  son côté obscur, il a quelque chose de Poutine et d’Erdogan ...À la française, tout en mots et en concepts.

De cette intelligence, deux choses peuvent émerger : Le renouveau de l’idée européenne  par une réappropriation du social sur le capital ou comme il l’analyse lui-même, une victoire sidérale du Front national aux prochaines élections.

De cette ascension unique, l’homme va progressivement devenir une cible pour toutes les idées obscures qui nous entourent.  Victime de sa propre lumière .Emmanuel Macron peut être le premier Président, victime d’un attentat durant son mandat tant il est déjà l'objet d'une haine profonde et abjecte.

Un destin à la Kennedy, tragique qu’il appartiendra aux services d’éviter. Au risque d’isoler l’homme du commun des mortels. Un demi-dieu au talon d’Achille  .tel est le vrai visage d’Emmanuel si le vrai est une contingence du réel    IGOR DEPERRAZ

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
Macron renverse la table

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz
id

id

photo id

photo id

Macronbook

Emmanuel Macron n’a pas été « élu » à la présidentielle Française, il s’est élu lui-même. À l’image de l’émergence foudroyante des nouvelles entreprises du web, il a cherché la demande politique émergente pour proposer un service politique comme des stars du  web avaient en leur temps proposé une offre de logement avec Airbnb ou le covoiturage avec Blablacar. En utilisant les nouvelles technologies et le Data, il a su amené son projet à terme.

 Il n’a pas bouleversé l’ordre politique .Il a  donné à chacun sa part de rêve, son instant de gloire .Il incarne aujourd’hui l’idéologie de l’immédiateté et du hasard bienveillant .Tout le monde peut devenir Président dans le mouvement En marche. Individualisme et optimisme sont les seuls concepts qu’il a pu mener à terme.

Emmanuel  Macron gère sa nouvelle fonction comme une page Facebook, animés de like et de censure sur les valeurs, Chacun est le propre moteur de son enfermement . s’il veut garder son job, sa retraite,le nouveau citoyen  se doit d'éviter le conflit et le repli sur les valeurs universelles pour s’imposer face aux autres plus disants.

La réussite de chacun passera désormais par la folle obéissance au Guide .

Despote éclairé et remarquablement brillant, jusqu’où brisera t-il nos solidarités pour gagner le pari de la mondialisation ?

 

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog