Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques matinales

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS",Action communiste .les informations dieppoises le réveil L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité. festival off Avignon. (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris-Sorbonne. jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Publié le par igor deperraz

Marché in France

Les petits marchés de l’été interpellent le vacancier pour lui vendre les bons produits de notre terroir. Dans son panier d’osier, importé du sud-est asiatique, le chaland amasse au cours de sa matinée différents produits qu’il pense être fait main. Une précision permettant simplement de le différencié de la fabrication fait avec les pieds ! Le fait maison …ou artisanal ne donne pas plus détail sur l’authenticité de la marchandise. Le marchand de fruits et légume de S….déballe ce petit matin d’été des boites en plastique remplies d’abricots qu’il vient d’acheter la veille dans un hard discount. La présentation sur un étal lui permettra d’ajouter un euro par kilo. Le charcutier est lui aussi débordé par cet afflux de touristes, à coté du pâté de tête qu’il a l’habitude de vendre à ses habitués, une autre terrine industrielle permettra de faire du chiffre. Le fromager et le marchand de saucissons ne dérogent pas à l’affaire, ils vendent tous deux des produits de la grande distribution ! Il n’y a sur ce marché que deux ou trois producteur vendant des produits provenant de leur exploitation ou fabriqués localement. Un petit marché à ciel ouvert qui pourrait faire concurrence aux galeries commerciales ! Où est le ministre du redressement productif dans son combat pour le « made in France ». Certainement pas sur un petit marché français. Quoique à bien y regarder et à s’y promener, on y fait le tour du monde …Avec ou sans béret made in china

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Voyage au bout de la nuit

Les gens du voyage reviennent chaque été avec leur problème de stationnement et chaque été les maires de France courent au tribunal administratif pour demander en référé leur départ. La situation est ubuesque et chacun de son coté a ou croit détenir sa vérité. Pour les nomades, l’aire d’accueil est un droit et leur communauté a le droit européen pour lui. Pour les Maires, l’occupation sauvage du domaine publique cause des préjudices financiers considérables. La situation actuelle n’est pas bonne et l’obligation faite aux communes de plus de 5000 habitants d’aménager un terrain spécifique est souvent faite en dépit du bon sens. Terrains en bord d’autoroute ou à proximité des zones industrielles, absence de toilettes, de surveillance. Pour les forains, l’absence de contrôle réelle pousse quelques familles à laisser les détritus et à favoriser l’insalubrité. Au final, les gens du voyage refusent d’accéder aux endroits qui leur sont réservés et poussent leur caravane vers les centres villes. La solution existe et il est bien dommage que l’administration n’est pas été obligé par la loi à mettre en place sur ces terrains une concession de service public gérée par la communauté bénéficiaire. Il existe déjà de nombreuses aires d’accueil payantes autogérées. Ces aires prennent en compte les usages et coutumes et prélèvent une redevance sur les usagers. Ne soyons pas non plus naïf, en abandonnant la population des gens du voyage à eux-mêmes, les comportements les plus grégaires ont prospéré. Où sont les professeurs manouches ? Y a-t-il une université ouverte aux nomades ? L’absence d’éducation en rapport avec la véritable identité de ce peuple oublié pousse à bien des comportements primaires. Une véritable reconnaissance de la communauté des gens du voyage impliquerait nécessairement un donnant-donnant. Respecter les lois de la République et obtenir une égalité de traitement. Comme pour les banlieues françaises, les aires d’accueil sont devenues au fil du temps des zones d’exclusion. Si Les collectivités locales n’avaient pas gaspillé leur investissement dans la multiplication des terrains de tennis ou salles des fêtes, ce type de conflit serait soldé depuis longtemps

Igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Tous à la page

Plus nous nous enfonçons dans la chaleur tropicale de l’été, plus les quotidiens d’information fondent comme neige au soleil. La météo vide les pages et remplit les plages. Les sujets les plus futiles reviennent au galop comme si l’info prenait elle aussi cinq semaines de congés payés ! Pour le même prix, le lecteur ne dispose entre ses mains que d’un journal de quelques bonnes feuilles. Même la célèbre sole dieppoise ne peut plus être emballée par le coup de main expert de la poissonnière. Ne se passe-t-il plus rien au cœur de l’été ? La transition énergétique ne mérite-t-elle pas des pages et des pages d’explication. Dans cette période de flou, les lobbies de l’exploitation des gaz de schiste investissent en profondeur les ondes radiophoniques pour convaincre du bien fondé de leur projet en espérant saisir le subconscient du bronzeur solitaire. Les lecteurs ne seraient ils pas en droit de demander un peu plus de contenus et de débats contradictoires en période estivale ? Terrasse de café, bronzette, farniente, l’été est le seul moment de l’année où il est possible de lire et relire plusieurs fois un canard. Le Monde, Libération, L’humanité, La croix et les autres quotidiens pourraient se regrouper le temps d’un été pour proposer à la vente un numéro unique. On y trouverait dans ce numéro de quoi lire et cela permettrait de confronter en un tour de vue les différents points de vue pour un prix en adéquation avec les contenus.

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Selon le récent sondage de Médiamétrie, NRJ est en tête des audiences radio entre avril et juin. Loin devant France inter et très proche de RTL. Cette indication apporte de précieux renseignements sur ce qu’écoutent nos concitoyens et par effet de contagion sur ce qu’ils pensent. Le héros incontesté des français est donc le célèbre animateur Cauet qui donne à NRJ un ton, un regard très rustique mais aussi très efficace. Si l’on peut comparer France inter à un petit Saint Estèphe , la radio de Cauet tend plus vers le gros rouge qui tache. Mais les résultats sont là et incontestablement douze millions d’oreilles n’ont d’yeux que pour ce genre radiophonique. De quoi peut donc souffrir la radio publique pour ne pas attirer à elle des auditeurs élevés à grand frais sur les bancs de l’école républicaine ? Le sondage de radiométrie ne serait-il pas un bon indicateur de la performance du système scolaire ?  Mesurer si les français savent lire et compter est intéressant mais en termes de qualité, il est beaucoup plus intéressant de savoir à quoi sert cette débauche de bonnes intentions si l’on a de faible résultat d’audience sur des médias de qualité. Les élèves seraient ils devenus sourd à l’arrogance des bonnes intentions pédagogiques. Littérature, philosophie, éducation civique ne sont pas de mise dans les deux radios qui caracolent en tête, RTL, NRJ ! Ce n’est peut être pas le bon terme choisi pour cette outil de mesure. Culturométrie serait bien plus approprié.

 

Igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

L’éclisse 

 

 

Eclisse

Une agrafe d’acier de 10 kilos maintenue par quatre boulons s’est dévissée provoquant le déraillement d’’un train corail. Si l’on écarte la négligence professionnelle, la voie ayant été contrôlée avant la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, il reste l’acte de malveillance …

Qu’il soit avéré ou plausible, cela en dit long sur la sécurité passive des voies de chemin de fer hors lignes à  grande vitesse. Ce n’est pas la première fois que Réseau ferré est menacé d’acte de sabotage. Dévisser trois écrous résistant à une force de 50 kg/mm est à la portée de tout le monde. Si l’on écarte l’hypothèse sordide de l’acte malveillant ayant pour but de faire le buzz sur internet ou plus terrifiant de faire dérailler un train pour rançonner les voyageurs, on peut y voir aussi l’acte d’un psychopathe. Des voyageurs se seraient- ils fait dépouiller après le choc ? Des images auraient- elles été prises dans le plus grand voyeurisme.

« L’enquête nous répète t- on sera longue et compliquée… Si en reprenant votre vélo, le boulon qui tient la roue avant est dévissé, vous ne pouvez pas croire après une chute que les causes de l’accident puissent être dévoilées après le passage des experts à Miami ! Soit celui qui a réparé votre roue ne l’a pas resserré, soit un mauvais plaisantin l’a volontairement déboulonné. Une attaque de voyageur a déjà eu lieu, il y a quelques mois, ce scénario est peut être une piste qu’il faut prendre en considération ? La sécurisation physique des voies est un des plus gros point noir du transport ferroviaire. Le retour des attaques de diligence est un scénario qui malheureusement révèlerait une fois de plus la grande désespérance des populations mises au ban de la société !  

Igor deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Timbre gay

Une Marianne sur un timbre est un évènement toujours très attendu par les philatélistes. Un nouveau timbre à classer dans sa collection mais aussi un nouveau regard porté sur l’idéal féminin. La nouvelle Marianne est donc ce mélange de Manga et de Femen. Une femme moderne qui assume son corps et sa diversité culturelle. C’est le regard singulier que porte l’Etat sur la condition féminine d’aujourd’hui . Une question pourtant n’est pas abordée…Pourquoi la nouvelle Marianne ne serait pas un homme ? Féminin à souhait, les traits relevés par une touche de khôl. Un homme XY représentant une République tolérante. C’est le pari philatélique qu’aurait du prendre ce gouvernement socialiste ! Trop tôt et trop provocateur pour ne pas faire de ce timbre un évènement culturel. Quel modèle le graveur aurait choisi ? Arnaud Montebourg ou Manuel Valls ? Probablement un savant mélange des deux. Les deux ont ce quelque chose dans le regard qui n’est pas sans rappeler la part de féminité qui est en chacun d’entre nous. Un timbre qui aurait eu un succès international dans le cercle restreint des collectionneurs de papier cranté. Une manne financière pour l’Etat !

 

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Paris- Limoges -Toulouse, un train de bric et de boc sur une ligne à bout de souffle. Il y a moins d’un an, je relatais les aventures malheureuses de ma traversée en train éco sur la base du plein tarif. Assis dans des sièges des années 50, la tête en l’air, les fauteuils étant à bout de souffle, les passagers déambulaient dans les couloirs accompagnés par un contrôleur réfugié seul dans un compartiment réservé. Des personnes âgées assises les pieds ballants sur des couchettes prévus pour le train de nuit étaient comme pétrifiées par ce retour dans le temps. Lors de cette épique traversée, le contrôleur m’assurait que sur ces vieux wagons des années 50, la sécurité était à son maximum mais il précisait un brin gêné que cette ligne n’était pas la priorité de l’entreprise. La liaison à grande vitesse Paris Bordeaux Toulouse étant à rentabiliser. Il y a un mois,  un arbre était tombé quelques minutes avant le passage du train plongeant dans l’effroi des centaines de passagers coincés entre le vide et la paroi rocheuse. Un accident reste un accident et les coïncidences sont toujours malheureuses et fortuites. Pour le prix de la grande vitesse, la SNCF nous prend pour des c…..Et la colère ne suffit plus devant un tel abandon ?

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Les poupées russes de la D.S.T.

 

DSK est partout, il s’affiche dorénavant sans complexe dans la presse et dans la vie publique. L’homme entre au conseil de surveillance d’une banque Russe, dévoilant jour après jour le puzzle du mystère Sofitel. Il y a bien une énigme DSK comme il y a une affaire Kennedy. Que veut au juste prouver à la face du monde l’ancien Directeur du FMI ?

Les esprits triviaux parleraient des fesses du monde, mais ne mélangeons pas le sexe et les poupées russes ! L’argent apparait être le seul principe Moral qui réunit le nouveau siècle des lumières françaises. DSK, Sarkozy, Tapie, pour ne retenir que les grand noms de cette nouvelle encyclopédie, construisent jour après jour la Morale de demain. Morale avec un petit m serait plus appropriée mais les majuscules n’interrogent plus ces prophètes de la finance. Si les pesticides causent des malformations graves comme le développement du micro pénis, ces hommes là portent des masques. La toute puissance phallique prendrait-elle sa revanche sur l’émancipation des femmes. Ils en ont (de l’argent) et ils le montrent !

C’est bien cette affirmation de l’arrogance décomplexée qui gagne jour après jour les dirigeants de nos vieilles démocraties. Assisterons-nous impuissant à ce viol collectif des consciences, assises sur des années de croyance en la justice sociale. A ce jeu viril, le trio de choc affirme avec force son idéologie primaire du macro pénis…

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Les papis fumeurs

Les festivals s’enchainent au rythme des vacanciers, donnant à chacun son plein de théâtre, de musique française ou de poésie. Réservée  plusieurs années à l’avance, la programmation se doit de présenter une vedette internationale pour aspirer une clientèle de plus en plus sollicitée et appauvrie par le prix exponentiel de ces saltimbanques modernes. Cette année Neil Young puis Crosby, Still and Nash passaient sur le territoire musical français.

Un souffle de nostalgie profitant aussi au renouveau de la country voyait se mélanger les anciens auditeurs de Radio Caroline et les mangeurs de pilon de poulet. Les deux publics n’avaient certainement pas vocation à se rencontrer mais la bonne guitare folk est capable de tout. Après de longues heures d’attente Gille et Mao ont pu vivre leur rêve : voir de leurs propres yeux Crosby ! Ils exultent dans cette atmosphère bon enfant. La scène musicale n’est peut être plus aussi dépouillée que le plateau de Woodstock, mais les jeunes sont là autours d’eux. Les deux compères n’hésitent pas un seul instant en entendant les premiers accords à sortir le bon vieux papier à rouler les pétards et à bourrer le joint d’herbe. Les rhumatismes et les douleurs de l’hiver s’éloignent lorsqu’à coté d’eux les cris d’indignation montent.

« Eh ! Grand père t’as pas vu qu’on fume plus dans les concerts lui crie une jeune prof trentenaire »_ »Eh les vieux retournez vous, vous voyez quelqu’un qui fume » renchérit un homme d’âge mur »Mao et Gille se défendent avec des arguments qu’ils pensent être de bonne foi « ce n’est pas du tabac, c’est de la bonne herbe sans pesticide », « on est en plein air ! » Mais rien ne semble calmer les voisines des deux papis. Ils n’en reviennent pas et lâchent pour clore ce dialogue de sourd. « Un concert de Crosby sans herbe c’est comme un fromage sans vin !

 L’odeur d’herbe s’estompe pour laisser place aux odeurs puissantes de courant électrique et de fumigène en vrac. En remontant dans leur J5 Peugeot, les deux fumeurs d’eucalyptus n’avaient certainement pas fini de se remémorer le bon vieux temps des airs de banjo dans l’album Harvest en piqures de la nostalgie.

Igor Deperraz

Voir les commentaires

Publié le par igor deperraz

Les dessous de l’affaire Snowden

Dear Snowden, there‘s still a lot to uncover,Ce slogan apposé sur une publicité pour une marque de lingerie fine fait mouche et ne manque pas sa cible . Oui cher Snowden, il y a encore beaucoup de chose à découvrir ! Peut être verra- t- on bientôt une enseigne de pompe funèbre vanter des cercueils garantis sans écoutes illégales... Les morts ont tant de choses à raconter nous rappelle l’adage populaire ! Le malheureux Snowden pourrait bien être le James Dean du 21 siècle. Un souvenir de courage et d’abnégation pour finir sur des tee shirt ou des posters de chambres d’étudiants. Pour les spécialistes du renseignement, la trahison ne pourra rester impunie, l’exemple n’est pas à suivre et il convient de faire un exemple, sans pour autant en faire un martyr ! Dans ce registre la barre de matière radioactive permet de développer des cancers ciblés. L’accident d’escalier est plus rudimentaire mais toujours très professionnel lorsqu’il est fait dans les règles de l’art. En 2010, la résolution 1729 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe demandait que les lois couvrent les donneurs d’alerte des secteurs à la fois public et privé, y compris les membres des forces armées et des services de renseignement. Ce à quoi nous souscrivons volontiers et signons la pétition en faveur de Snowden. Permettez aussi que je lance à cette occasion une alerte « mal élevé » à l’encontre de tous ces impolis qui passent devant tout le monde à la queue de la pétition en faveur de Snowden  …Je devrais figuré entre Dany Cohn –Bendit et Antoine Comte ! Le 4 aout, Ça ne vous rappelle rien ! Les pétitions en faveur de la liberté peuvent aussi être portées par le vulgaire. C’est beaucoup plus facile à s’y glisser que dans des dessous chics !

Igor deperraz

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog