Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

François  Hollande au cul de la vache, tu ne le verras plus

Lorsque Jacques Chirac faisait le tour du salon de l’agriculture, il n’hésitait pas à tâter le cul des vaches pour s’exclamer « Les plus belles Salers sont faites dans le canton de… » Nicolas Sarkozy préféra par la suite serrer des mains moins velues et c’est comme cela qu’il écrivit la plus célèbre tirade du théâtre comique français. « Ah non touche-moi pas –alors, casse-toi pauvre con » tout le monde ne s’appelle pas Racine même lorsque le décor est parsemé de pomme de terre. François Hollande ne pouvait pas ignorer ce haut lieu de la petite phrase à la française, à propos de Sarkozy « Ah, bah, tu ne le verras plus ». En quelques années le salon de l’agriculture est devenu le champ lexical le plus fourni et le mieux achalandé du théâtre politique. On y vient plus pour voir des produits de la ferme, mais pour y entendre les phrases qui feront les futurs slogans politiques des Présidents en place. François Hollande vient de lancer, deux expressions savoureuses. Ah, bah qui ne fait pas référence au groupe musical, mais à une forme de prise de parole .On va donc avoir le droit de lire dorénavant « Ah bah je vous ai compris »," ah, bah c’est la crise » et la deuxième qui va fleurir dans toutes les rédactions « L’équipe de France de Rugby tu ne la verras plus ! », « Le mercredi matin, tu ne le verras plus ». Il serait facile de penser que dans salon de l’agriculture, il y a culture, mais en ces jours de crise, rien ne vaut un ti coup de rouge derrière la casquette pour délier les langues de nos présidents.

 

Igor deperraz

Commenter cet article