Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Silicone mammaire

Silicone mammaire, la vallée des clones.

 

 

5oo ooo femmes en France sont porteuses de prothèses mammaires. Si pour certaines d’entre elles, l’ablation d’un sein ou les dysfonctionnements de la glande mammaire  consiste  bien en une réparation physique et physiologique. Pour les autres, c’est la femme clonée des magasines qui s’impose  à leur féminité .Bien que la nature ait individualisé les formes, l’industrie chimique a standardisée le sein  en deux modèles, la goutte, aérodynamique ,très  tendance et la poire ,discrète et universelle  .Dans ce marché florissant de l’esthétique ,combien de chirurgiens, chirurgiennes  formés gratuitement dans les Universités françaises utilisent leur temps à standardiser la représentation des femmes. La pénurie de chirurgiens, criant, dans le désert médical français oblige pendant ce temps  des milliers de personnes à différer des opérations urgentes .Qu’à cela ne tienne, les 6000 euros de ces interventions renouvelables tous les dix ans font flores. Si cette lucrative industrie a réussi à convaincre  des milliers de filles  à pénétrer  leur corps, on imagine assez bien ou  ils trouveront chez les hommes de  nouveaux marchés. Cette peur du corps différent, vieillissant, murissant, à la merci de ses profiteurs du bistouri ne peut amener de la sérénité et de la dignité sur des corps déjà meurtri par la double vie imposée au sexe féminin Dans  une course à l’image standardisée siliconée .le bistouri sourit. La femme subit..

Igor Deperraz

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article