Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Le savon d’Alep rouge sang

 

C’est une planche savonnée, par du savon d’Alep qui empêche certainement le chargé de relation clientèle d’une célèbre grande enseigne d’origine bretonne de répondre à nos questions. On nous affirme sans autre commentaire que le produit est disponible sous la marque du distributeur chez tous les franchisés. Les Maitres savonniers Syriens profiteraient ils de ce nouvel or vert pour exporter le célèbre savon de laurier et faire rentrer au pays sous embargo pétrolier quelques précieuses devises ? Janvier verra la nouvelle production commencée dans un climat de massacre des populations civiles et d’inertie internationale.

La saponification consiste à ramasser et presser les olives, cuire de l’eau, de la soude et de l’huile avant d’y ajouter 15 pour cent d’huile de baie de laurier. La pâte de savon est ensuite étalée sur le sol et séchée pendant 10 mois. Aujourd’hui, dans ce contexte politique d’absence de transparence, il est bien difficile de savoir si les revenus de ce produit ne profitent pas indirectement au criminel de guerre au pouvoir.

Le marché en pleine expansion dégageant pour les distributeurs, comme les petites boutiques bios une bonne marge. Il est dérangeant de poser la question de la couleur rouge sang d’un savon réputé naturel.

On affirme de toute part que le clan de Bachar el -Assad n’a des intérêts que dans l’or noir. On disait   de même pour la Tunisie avant d’ouvrir la boite de Pandore.

S’il avérait que ces savons participent du génocide du  peuple syrien, il serait encore temps et responsable de boycotter ce produit ! Pour un savon de Marseille que l’on espère propre.

 

Igor deperraz

Commenter cet article