Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Sarkovalls

Sarkovalls

La popularité du chef de l’État est mise à mal dans les derniers sondages d’opinion. On lui préfère aujourd’hui Manuel Valls. Un constat statistique qui indique clairement que les Français ne font plus confiance dans l’ancien secrétaire du Parti socialiste pour diriger le pays. En premier lieu ce divorce avec l’opinion résulte de l’exercice du pouvoir et la conception monarchique qu’en fait François Hollande. Sous des apparences de normalité, le roi François a comme Mitterrand endossé les lieux et les usages du pouvoir.

On perçoit jour après jour sa quête de recherche du  protocole, une pratique largement bafouée par Nicolas Sarkozy. Un ancien président  qui a profondément dépoussiéré la fonction présidentielle pour ne pas dire qu’il l’a complètement désacralisée. C’est la posture de Manuel Valls de coller à une nouvelle génération d’électeurs, moins soucieux de formalisme et plus attaché à l’efficacité. Au fond les Français ont la nostalgie du Sarkosysme .

 Ils aimeraient du dynamisme, de la modernité et de la classe (absente chez Nicolas Sarkozy). C’est l’habit que tente de revêtir Manuel Valls en soignant son image et sa communication. François Hollande est un homme du passé qui ne peut en changeant de lunettes et en perdant quelques kilos jouer un autre rôle que le sien, le digne héritier du Mitterrandisme. Manuel Valls rejoue la carte Michel Rocard, avec le succès que l’on lui reconnaît aujourd’hui avec moins d’emphases intellectuelles, mais avec plus d’audace politique. C’est le concurrent sérieux des prochaines primaires socialistes pour la désignation des futures présidentielles et si d'aventure ministérielle  le poste de premier ministre lui revenait, il ne serait pas dans la posture d’un Balladur, mais dans celle d’un nouveau Chirac. À suivre

 

 

Igor Deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article