Safia Otokore

par igor deperraz  -  16 Septembre 2013, 09:37

Safia OtoKore, muse aux pieds nus…

Une fois n’est pas coutume, la vie privée d’un homme politique de premier plan est étalée dans la presse. On s’étonne que Pierre Moscovici n’ait pas assisté au pot de départ de sa « sœur proclamée », la bouillante Safia Otokoré, sa conseillère au ministère de l’économie.

François Hollande s’était interrogé sur cette sœur, conseillère régionale de Bourgogne et vice présidente du même conseil lorsqu’il avait appris qu’elle prenait ses vacances avec le Ministre. A 44 ans cette femme que l’on dit imprévisible va rejoindre un poste moins exposé et peut être plus en rapport avec ses compétences. Elle sera chargée de mission à L’AFD.

 Après tout rien de plus normal dans le fonctionnement de nos institutions. Les renvois d’ascenseur sont monnaie courante. Ce qui interroge dans cette affaire qui mêle vie privée et vie publique d’un Ministre de l’économie, c’est la difficulté pour les femmes d’accéder à des postes de responsabilité sans être parrainé par un homme.

Les messieurs en costume cravate du Ministère n’appréciaient que modérément que la conseillère du ministre se promène dans le plus simple appareil dans les couloirs de Bercy. C'est-à-dire pieds nus ! Comme on aime à railler les Jeans usés du patron de Bercy, on jasait beaucoup dans les milieux parisiens sur ce couple politique hors norme.

L’affaire Cahuzac est passée par là et il est probable que le départ de Safia Otokore est été demandé au plus haut niveau. Une décision politique qui devra s’accommoder des sentiments fraternels qu’avaient noués les deux locataires de Bercy. L’avenir politique de Moscovici est de plus en plus compromis. L’affaire Strauss Kahn ayant réactivé la méfiance sexiste envers les femmes en politique.

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :