Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Rachid Senza

C’est un petit bistrot entre Bastille et République, un petit coin de Kabylie en plein Paris. L’Algérie n’est pas très loin. C’est dans le xv arrondissement pour Rachid Senza ,auteur compositeur .Il  aime jouer Enrico Macias et Renaud .Avec sa guitare oud à 10 cordes ou son tambourin il chante indifféremment  dans la langue berbère ou  en Français .En attendant le couscous ,gratuit pour tout le monde le vendredi soir ,il chante ses textes engagés ,enragés dans une grande discrétion .Dans ce lieu ,ou la convivialité a pris le pas sur les intérêts économiques ,Rachid sait mieux que quiconque que le Talent ,et il en a, n’est pas reconnu    pour les français d’origine méditerranéenne .Pendant que chauffent les marmites sur le gaz de la cuisine,quelques bières se vident  au Zinc .On ne critique pas le pouvoir ou la révolution algérienne ,on constate que le monde a changé ,Internet ,la bière,la modernité. C’est pour eux inévitable, l’Algérie va changer .Il y a la mémoire des années de plomb ,celle ,ou raconte Rachid ,pendant que tu te faisais contrôler par un faux barrage ,ta fille se faisait égorger sous tes yeux ..Au Zinc, on  n envisage pas de prier dans la rue .On prie chez soi dans l’intime ,sans bruit .De la fin de la guerre d’Algérie ,de cette histoire tragique ,on  n’accable personne ;On savoure simplement  la graine en pensant à l’essentiel ,Quel plaisir de vivre ensemble et de partager ce couscous entre Bastille et République au  soleil des chansons de Rachid .

 

 Igor deperraz

Commenter cet article