Pierre-jean Verbraeken;

par igor deperraz  -  7 Juin 2012, 19:14

 

 

Pierre-Jean Verbraeken

 

« Le grand soir » film inclassable ou complètement cassable nous promène dans les rayons des supermarchés de l’ennui en compagnie d’un  apôtre du « no future ». Ces punks à chien qui traversent les caméras de surveillance, un doigt d’honneur en forme  d’étendard. Une plongée dans cette société du rejet qui s’exprime sa déprime au gré des descentes de canettes de bière.

Un long et douloureux chemin de la nuit et du non dit. Le film n’a rien d’un chef d’œuvre comme « Mammouth » mais il rend hommage à tous ceux de la rue. Ceux qui y plongent ceux qui y restent, et ceux qui nous reviennent. Une part d’humanité et de bestialité en nous.

Demain est au futur peut être. Un hommage à Pierre- Jean Verbraeken qui fut cet étrange et remarquable extra terrestre qui illumina quelques illuminés d’un lycée de bord de mer. Pierre Jean méritait bien cette reconnaissance en début du film pour avoir donné un peu de lumière au théâtre de rue, Si le Punk à chien pouvait se décliner en théâtre de chien. Pierre jean était de cette trempe là. Un salut du haut de cette falaise  au plus prêt des nuages….Dead                igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :