Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

musee ,la fin............

 

 

 

 

Musées numériques

 

 

 

La numérisation en haute définition des tableaux des grandes peintures par le premier moteur de recherche  préfigure le musée du 21  siècle. Un nouveau  musée, virtuelle, ou l’écran plat haute définition remplace la toile de lin. Cette évolution ne perturbera en rien  les abonnées des musées, habitués depuis quelques années à contempler les plus grands tableaux à bonne distance derrière une épaisse vitre de verre. Le musée, dans sa configuration actuelle doit se réformer, tant les progrès qui s’annoncent permettront, non seulement de regarder un tableau dans sa colorimétrie la plus fidèle, mais à terme de reproduire sur une imprimante à jet d’huile le tableau avec ses superposition de couche et de relief. Le public  ne se déplacera bientôt  plus au musée mais c’est le musée qui se déplacera à travers la toile. Il y subsistera bien sur le choc émotif  des grands formats ; Un Pollock au musée du New York ou un Delacroix au  Louvre auront, en attendant les progrès de l’ encre numérique un peu de répit .La grande majorité des peintures accroché aux murs actuellement ont cependant  un format compatible avec les écrans plats ou les imprimantes grand format. Le regard sur l’œuvre, l’idée très subjective de partager un moment d’intimité avec le peintre s effaceront devant les contingences matérielles .Files d’attente interminable, salles bondées, touristes pressées. Le temps viendra alors pour les grands musées de n’exposer que quelques tableaux, pour un public averti  .il redeviendra  alors possible de sentir le vernis sur la toile, d’y entrevoir les stigmates du temps. Comme les concerts organisés pour des milliers de personnes, ou le spectateur ne voit qu’une image sur écran, les musée, de par leur succès ont transformé le regard des amateurs de peinture et préparé sans le savoir leur propre fin. 

 

 

Igor Deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article