Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Moi aussi, j’ai le droit d’être con !

Je ne suis pas d’accord avec l’article sur les ROMS de Frédéric Potet, publié le dimanche 6 octobre dans le journal Le Monde « À Poitiers et à Croutelle, des familles racontent la dégradation de leur vie quotidienne ». Cet article à la une du quotidien fait suite à d’autres prises de position dans la presse française dénonçant les propos de Manuel Valls comme racistes. Par ces reportages ou éditoriaux, on voudrait nous persuader que les ROMS ont l’intention d’embrasser les valeurs de la République française.

 Leur venue sur le sol français serait liée, non à des persécutions, mais à leur francophilie ! On démontre dans ces articles que beaucoup s’intègrent sans difficulté puisqu’ils occupent aujourd’hui des logements sociaux et touchent des allocations…Soit ! Pourrait-on répondre… mais est-ce le but d’une Nation aussi généreuse soit-elle de prendre à bras le corps le problème rom d’un autre état membre et de nourrir à l’œil ses populations ?

 Voit-on aujourd’hui des chômeurs français s’installer en Norvège pour demander que leur soient donnés un logement décent ,un travail et des revenus au prétexte que la France ne peut régler durablement le problème de l’emploi sur son territoire . Dix millions de Français profiteront- ils demain de la politique généreuse du Danemark ? Qui sont-ils ces réfugiés de Roumanie ou de Bulgarie ? Des peuples instrumentalisés sous les anciennes dictatures socialistes qui ont profité du système communiste pendant des décennies et qui après avoir poussé un peu loin le bouchon se retrouvent dans une situation inconfortables avec leurs concitoyens. La culture rom n’a pas vocation à s’intégrer, c’est ce qui fait sa force et sa richesse. La culture rom doit être préservée pour ce qu’elle est.

Ce que veulent les ROM en France : Un système de santé favorable et un endroit pour camper au frais des municipalités. Il n’y aura jamais de rom intégré au sens de la République française et de sa tradition d’accueil. Par contre, les gens du voyage qui possède la nationalité française sont toujours exclus de la communauté nationale…Pas d’aires d’accueil digne, pas d’écoles ni d’universités... Comment en est-on arrivé à défendre l’indéfendable ? Accueillir des milliers de Syrien, d’Africains de Tunisiens oui !mais pourquoi accueillir des personnes qui sont déjà sur le territoire européen ?

 Chers journalistes, relisez la charte d’adhésion des ces pays dans l’Union européenne. Ils se doivent de respecter les libertés fondamentales. Alors arrêtez de nous enfumer avec vos belles paroles, adopter une famille de rom dans votre village, dans votre manoir et après venez écrire vos belles salades… Toutes ces belles pensées ne font que le jeu du front national et empêche d’avoir une politique généreuse envers les gens du voyage .

Igor Deperraz

Commenter cet article