Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Enseigner la « libre expression “ à l’école

Faire de l’école, un lieu de débat sur les grands enjeux de société n’est pas nouveau. Cela fait bien longtemps que les professeurs proposent à leurs élèves une réflexion sur des sujets d’actualité. Si l’on prend la lecture de la lettre de Guy Môquet à tous les élèves de France par la seule volonté politique de Nicolas Sarkozy, on mesure, même si dans ce cas l’intention est bonne, la tentation du pouvoir ou des contre-pouvoirs de s’inviter dans les salles de classe. L’Éducation civique que l’on rebaptisera bientôt Morale apportera à chaque séance son lot de débats sans que personne ne s’en offusque. L’école catholique privée s’est invitée par la petite porte dans le débat sur le mariage pour tous. On ne peut lui reprocher aujourd’hui comme pour les écoles juives d’être des institutions religieuses porteuses d’un message confessionnel privé. Vincent Peillon découvrirait-il la singularité de l’enseignement privé ? Des professeurs payés par l’État républicain laïque exerçant avec un contrat de droit privé pour l’Évêché. Quel est donc le message de l’école catholique sur la famille ? Dans sa grande majorité, l’homosexualité y est condamnée, en référence au célèbre passage de la bible sur Sodome et Gomorrhe .ce qui ne veut pas dire que le message de cette institution est homophobe .elle condamne. En relayant au sein d’une institution majoritairement à droite, le débat sur le mariage pour tous, l’école catholique s’est substituée à l’absence manifeste d’une force d’opposition. La droite traditionnelle n’existe plus et ne constitue plus pour son électorat une force crédible d’opposition. Si la gauche avait été anéantie, elle aurait certainement porté au sein de l’école républicaine les mêmes débats. Les différentes manifestations étudiantes contre les projets gouvernementaux ont été relayées au sein des établissements publics par les syndicats proches de l’actuelle majorité. Pourquoi alors ne pas profiter de ce besoin d’expression collective pour institutionnaliser le débat au sein des écoles. Une matière ‘libre expression’ pourrait alors justement remplacer les cours de Morale civique”. Toutes les forces républicaines pourraient s’inviter au sein de l’école et porter un débat contradictoire nourri et organisé. Une façon d’enseigner non “la Morale », mais l’ » Esprit critique ».

Igor Deperraz

Commenter cet article