Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

P1100418--2-.jpgCac 40 en millions

 Les dirigeants français des grandes entreprises françaises cotées en bourse ne gagnent que 100 fois plus qu’un cadre. Ce qui correspond à une rémunération avant impôt égal à 250 000 euros par mois et après impôt à 100 000 euros pour ceux qui n’optimiseraient pas leurs placements !

 Maurice Lévy a touché 4.8 millions d’euros en 2012 pendant que Bernard Arnault n’en touchait que 3.79 ! Avec de telles rémunérations, ces hussards de l’économie française peuvent s’acheter tous les deux mois un appartement parisien et le louer si besoin. Combien de temps leur faut-il pour racheter toute la rue d’un beau quartier ? Sur une carrière, si l’on cumule les rémunérations de l’entreprise et les rémunérations des placements immobiliers ou mobiliers, on peut arriver au chiffre de 200 millions de rémunérations.

Si nous ne sommes que des passagers sur Terre, ces dirigeants voyagent en classe affaires. En touchant de tels sommes, ils profitent de l’impossibilité pour le cerveau d’aborder les grands nombres. Qui peut faire la différence entre l’âge des dinosaures et la Préhistoire ? Ils se mettent ainsi à l’abri d’une critique quantifiable. Il est en effet plus facile de voir les 10 000 euros par mois que peut gagner un chirurgien durant sa carrière que ces rémunérations du capital. Combien de vies ont sauvées les heureux élus du CAC 40 ?

On ne peut plus à ce niveau parler d’enrichissement, mais bien d’accaparement

Igor Deperraz

Commenter cet article