Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Licencier les fonctionnaires pour respecter la discipline budgétaire

Le discours de François Hollande est sans ambigüité, la France doit rembourser ses dettes. Pour cela nous devons emprunter sur les marchés aux taux les plus bas. La réduction du déficit public revient sur le devant de la scène politique. Ce thème  avait été porté par François Bayrou avec le succès que l’on lui connait. Il s’impose et s’universalise pourtant  aujourd’hui aux politiques européens de Droite comme de gauche.

Il y aura donc une diminution drastique dans les dépenses publiques mais une rigueur de Gauche. Le chef de l’Etat  en  fin connaisseur des cures d’amaigrissement saura amené les français à serrer d’un cran la ceinture. Les taxes sur les riches comme l’ensemble des outils fiscaux ne pourront continuer à servir de pompe à finance. C’est  en réduisant la fonction publique et en autorisant les  licenciements massifs  que les gouvernements européens parviendront aux résultats d’une politique européenne  désinflationniste imposée par les grands groupes financiers.

Depuis le décret de  réorientation professionnelle des fonctionnaires d’Etat en 2010, Un agent titulaire peut être licencié s’il refuse trois propositions d’affectation suite à un plan de restructuration. Cette porte ouverte à  une dé-fonctionnarisation de certains secteurs de services publics pourrait toucher l’Education nationale ou la fonction publique hospitalière qui ne sont pas reconnus par l’Europe comme des missions régaliennes de l’Etat.

Certains responsables européens, à l’abri de think thank sponsorisés réfléchissent à la possibilité de déposer des recours devant les juridictions européennes pour rendre contraire aux traités européens la « garantie relative d’emploi » liée au contrat public.

Ces décisions européennes ouvriront la porte à un vaste mouvement de dégraissage des Mammouths et amèneront les comptes publics dans les limites fixées par la règle d’or budgétaire.

La prochaine cible des milieux financiers sera Le fonctionnaire et sa garantie d’emploi. Pour éviter de vastes mouvement de grève, la mise en place de la flexi sécurité  pour tous marginalisera les contrats publiques et obligera les syndicats à accepter l’inacceptable dans l’intérêt des millions de chômeurs poussant aux portes de l’emploi.

Une dialectique bien huilée qui pousse année après année les salariés vers un peu plus de servilité et d’abnégation. Pour quelle société offshore ?    Igor Deperraz

coquelicot 006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article