le retour de la conscription...

par igor deperraz  -  10 Avril 2011, 13:38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Service national universel

 

 

Avancer sur tous les terrains d’opération militaire en ayant un fort endettement et une armée professionnelle à effectifs réduits ne peut qu’entraîner une dispersion des moyens et par voie de conséquence une redondance dans les systèmes opérationnels à déployer. En Afrique l’opération Licorne tourne à l’opération mulet. Des militaires incapables ou prudent  de traverser un pont et de rejoindre un quartier pour évacuer des civils ; des ambassades « livrées » aux belligérants .Le professionnalisme et la compétence des militaires sont exemplaires mais en terme de stratégie, quelque soit la technologie employée, les forces au sol, c’est-à-dire l’effet de troupe est essentiel à la maîtrise des positions .En Irak ,la faiblesse des résistants face à des mercenaires bien armés et nombreux, aidés entre autre  par une  partie non négligeable de la population, entraîne un effet de balancier sans fin dans les villes assiégées .Une sorte de guerre des tranchées modernes . La volonté de puissance de la France se heurte à une réalité oubliée, il n’y a plus d’armée de conscription. Ces petites mains qui, bénévolement faisaient tourner les fourneaux des cantines et qui mettaient gratuitement leurs compétences d’informaticien ou de mécanicien  pendant une année au service de la communauté nationale. Revenir à une armée de conscription nationale dans un cadre respectueux des libertés publiques et respectant la parité hommes- femmes donnerait à notre politique étrangère une cohérence qu’elle a perdue depuis l'implosion de la conscription Une mesure qui,si elle était votée dans les prochaines années par un nouveau gouvernement socialiste ne manquerait pas de sel.

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :